Le RTC refuse de laisser les passagers monter par l'arrière

Source : Le Soleil, Annie Morin, 25 février 2016

Monter dans l'autobus par la porte d'en arrière pour accélérer le temps de parcours. La tendance est mondiale, et Montréal tentera l'expérience au printemps, mais Québec s'y refuse... pour le moment. « C'est une question de culture. On n'est pas rendus là », dit le président du Réseau de transport de la Capitale (RTC), Rémy Normand.

Le sujet a été abordé par le représentant de Transport 2000, association provinciale des usagers du transport en commun, au dernier conseil d'administration du RTC, mercredi. Philippe Cousineau-Morin a fait référence au projet pilote que la Société de transport de Montréal (STM) a annoncé pour ce printemps. (...)

Idéal pour les métrobus

Étienne Grandmont, directeur général d'Accès transports viables, qui représente les usagers du transport en commun de Québec, admet les différences culturelles entre la capitale et la métropole, mais espère que Québec n'attendra pas le SRB, annoncé pour 2025, pour améliorer ses pratiques.Selon M. Grandmont, la montée par en arrière serait tout indiquée sur les parcours Métrobus puisque les gains sont plus importants avec les bus articulés et sur les lignes à grande fréquence. (...)Lire la suite : Le RTC refuse de laisser les passagers monter par l'arrière.