Le Centre Durocher et l’équité sociale

Un bâtiment neuf d’appartements poussera sur les ruines du centre Durocher. Il s’agira d’un immeuble strictement résidentiel de 69 logements sur cinq étages qui sera construit en «U» avec une cour intérieure (illustration). FOURNIE PAR ACTION-HABITATION
Source : Le Soleil (Point de vue), Michael Parrish, 21 mai 2016

« Ce que tu veux faire pour nous, si tu veux le faire sans nous, tu risques de le faire contre nous ». Ce proverbe africain décrit bien le conflit dans lequel les citoyens de Saint-Sauveur se retrouvent face au «choix politique» de l’administration Labeaume de laisser démolir le bâtiment du Centre Durocher pour faire place à un immeuble d’habitation. Ce choix est déchirant parce que nous sommes tous d’accord sur le fait que le logement social est nécessaire et que les besoins sont criants. Mais l’immeuble du 290, rue Carillon est trop important pour le bien-être de tout le quartier et sa situation historique et géographique le démontre clairement.

(…) Nous voulons que le bâtiment du Centre Durocher reprenne la place qu’il a toujours occupée dans la vie sociale et culturelle de la ville de Québec. Il faut des investissements majeurs dans les mises aux normes et un réaménagement architectural à l’intérieur comme à l’extérieur. Cette valeur ajoutée doit privilégier une meilleure intégration avec le parc Durocher et un effort pour combattre l’effet « îlot de chaleur ». Son entrée principale doit être préservée et les aspects «art déco» mis en valeur. Le stationnement à l’ouest et les rues Carillon et Raoul-Jobin  peuvent accueillir une quinzaine d’arbres et les surfaces végétalisées.Le réaménagement intérieur doit faire place à un auditorium polyvalent qui peut accueillir cinéma, théâtre, spectacles, conférenciers, conteurs, etc. (…)Le troisième volet de notre projet culturel est une bibliothèque de proximité de la même importance que ceux des quartiers qui nous entourent. Un lieu accueillant et sécuritaire où les enfants, les ados, leurs parents, les personnes âgées, nouveaux arrivants et les élus municipaux vont se trouver au même niveau social et seront égaux devant l’accès à l’informatique, à la lecture sous toutes ses formes et à la démocratisation du savoir. (…)Une chose est très claire pour nous : la revitalisation de la rue Saint-Vallier et le coeur de notre quartier passe nécessairement par la création d’un pôle d’attraction qui est le Centre Durocher revu et amélioré. (…)Le règlement de ce conflit nous semble évident, soit un moratoire sur la démolition et un référendum contraignant sur l’avenir du Centre Durocher et son avenir public ou privé. Un exercice démocratique et transparent qui doit laisser à la population le droit de s’exprimer.Lire la suite : Le Centre Durocher et l’équité sociale.À lire aussi : Démolition du Centre Durocher : le maire Labeaume rebaptisé « Désinfoman » dans Saint-Sauveur.