Des sculptures-bancs de Melvyn Flórez pour la rivière Saint-Charles

bancsoeuvres_melvynflorez_reunion1
Source : Ville de Québec

Une oeuvre sculpturale de l’artiste Melvyn Flórez intégrant quatre bancs en aluminium s’ajoutera aux bancs-oeuvres du parc linéaire de la rivière Saint-Charles l’été prochain.

Les quatre bancs différents se trouveront près de la passerelle des Trois-Soeurs, deux de chaque côté de la rivière Saint-Charles. Chacun pourra asseoir de 7 à 14 personnes. Intitulée Réunion, cette oeuvre de Melvyn Flórez s’inspire de la chaise Zig Zag de l’architecte-designer Gerrit Thomas Rietveld. L’artiste l’a transformée en jouant avec les dimensions; la forme de ses bancs évoquera les mâts de soutien de la passerelle.

Réunion répond à la vocation de cette passerelle, c’est-à-dire de créer un lien entre les quartiers de Vanier, Saint-Roch et Saint-Sauveur », mentionne la vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l’aménagement du territoire Julie Lemieux.

oeuvres_bancsL’œuvre d’art public, financée par la Ville de Québec au coût de 80 000 $, s’ajoute aux autres bancs-oeuvres déjà en place aux abords de la rivière Saint-Charles : Suivre son cours de Caroline Gagné, Être rivière de Luce Pelletier, Classe buissonnière de Ludovic Boney, De vous à moi de Cooke-Sasseville et Le tout reste un peu flou de Marc-Antoine Côté.Originaire du Costa Rica où il poursuivait une démarche en joaillerie, travaillant avec l’argent et les pierres précieuses, Melvyn Flórez est installé depuis 1995 à Québec. C’est ici qu’il s’est tourné vers la sculpture, après une formation à la Maison des métiers d’art. Sa première oeuvre intégrée à l’architecture a été réalisée pour la salle de spectacles L’Anglicane à Lévis en 2008.