Déménagements : la Ville rappelle les bonnes pratiques

Déménagements
Un 1er juillet dans les quartiers centraux...

La période des déménagements vient d'arriver et avec elle, la montagne de boîtes et de vieux objets délaissés ici et là sur la voie publique. Cette période intensive de mouvance coïncide aussi avec une hausse marquée des abandons d’animaux domestiques. Afin d’aider les citoyens dans cette corvée, la Ville de Québec souhaite rappeler quelques services dont ils peuvent bénéficier.

Deux options pour se débarrasser des objets encombrants

Lors d’un déménagement, plusieurs en profitent pour se départir d’objets désuets ou défraîchis : matelas, fauteuils et électroménagers jonchent ainsi souvent les trottoirs. La meilleure façon de se débarrasser de ces objets encombrants : les écocentres. Les matières qui y sont apportées sont valorisées et, s’il n’y a aucun débouché, elles sont éliminées de façon sécuritaire.Les résidents de Québec peuvent apporter gratuitement à l’un des cinq écocentres de la Ville une quantité illimitée d’objets encombrants (meubles, pneus, matériel informatique, résidus domestiques dangereux, etc.) et jusqu’à 3 m3 de matériaux secs (débris de démolition, bois, déblais d'excavation, etc.) par année par logement, peu importe le nombre de visites. Une preuve de résidence est demandée. Pour connaître les coordonnées et heures d’ouverture des écocentres : ville.quebec.qc.ca/ecocentres.Autre option pour se débarrasser de certains gros rebuts : la collecte des encombrants offerte gratuitement par la Ville. Pour bénéficier de ce service : ville.quebec.qc.ca/nous_joindre.

Prévoir un logis pour son animal domestique

Accueillir un animal de compagnie est un engagement à long terme. Il importe donc d’envisager toutes les solutions responsables avant de s’en départir.Si toutes les options ont été envisagées et que l’animal doit être laissé derrière soi lors d’un déménagement, il ne faut jamais l’abandonner seul dans la nature ou dans l’appartement quitté. En plus de mettre en péril sa sécurité et celle des citoyens, un tel geste affecte l’équilibre fragile des écosystèmes. On doit plutôt l’amener dans un refuge local ou le confier à un organisme d’adoption.La Ville de Québec met à la disposition de ses citoyens des services animaliers qui sont gérés par l’organisme Les Fidèles Moustachus. Pour en savoir plus : ville.quebec.qc.ca/animaux.