Axe cyclable, Kaméléon, espaces publics : nouvelles fraîches du Conseil de quartier

courcelette-montmagny
Bandes cyclables Courcelette-Montmagny. Source : Ville de Québec

Axe cyclable, Kaméléon, espaces verts, retour du marché public et de Saint-Sauveur en fleurs : le printemps, l’été – voire l’année – s’annoncent effervescents dans Saint-Sauveur et pour son Conseil de quartier.

La première partie de l’assemblée du Conseil de quartier de Saint-Sauveur de mars, hier, était consacrée au projet immobilier Kaméléon et aux aménagements cyclables prévus pour l’axe Courcelette-Montmagny.

Kaméléon

Kameleon-renduAnnoncé en février, le projet Kaméléon sur le site de l’ancien Ultramar à l’angle Langelier-Charest prévoit six étages – un de plus qu’actuellement permis par le zonage – et un stationnement souterrain de 59 places avec espaces pour les vélos au premier sous-sol. Au-dessus du rez-de-chaussée commercial, cinq étages résidentiels contiendront environ 70 unités de copropriété. Le nombre définitif dépendra de la demande des acheteurs pour les différentes typologies possibles, du studio au 6 ½. Le promoteur Synchro Immobilier souhaite mieux répondre aux besoins de sa clientèle pour ainsi faciliter la progression de la prévente et livrer dans les meilleurs délais. La présentation d’hier, par l’architecte, mettait l’accent sur l’intention d’offrir des unités aussi abordables que possible, notamment pour des premiers acheteurs. Les prix des unités varient à partir de 139 000 $ pour un 3 ½ au premier plancher, et Kaméléon est en attente d’approbation pour intégrer le programme Accès Famille de la Ville de Québec.kameleon toitLes échanges à l’issue de la présentation ont porté surtout sur les modes de déplacement, la circulation et les artères (Charest, Langelier, D’Argenson) autour du site, les stratégies d’intégration de verdissement – le toit vert étant écarté en raison des coûts, a dit l’architecte. Malgré la mention explicite d’une volonté d’attirer les piétons et de faire valoir la desserte en transport en commun, la présentation a suscité quelques doutes. Il faut dire que le site se trouve non seulement en bordure de deux artères à fort débit de circulation, mais à une intersection souvent citée comme dangereuse et difficile à franchir pour cyclistes et piétons… Du reste, le projet est appelé à évoluer; une consultation publique aura lieu, vraisemblablement au cours du printemps ou à l’été.

Axe cyclable Courcelette-Montmagny

D’une cible initiale de 150 interventions pour les déplacements à vélo, la Ville de Québec en aurait maintenant environ 65 dans ses cartons, à l’issue d’un exercice de priorisation confié à l’organisme Vélo Québec. En ressort comme première priorité pour Saint-Sauveur l’axe cyclable sur les rues Courcelette et Montmagny. Le scénario prévoit deux bandes cyclables (photo à la une) pour les déplacements en direction nord et en direction sud, séparées par une voie automobile. La circulation automobile y sera à sens unique vers le sud, et les cases de stationnement d’un côté de rue disparaîtront pour laisser place à la voie cyclable. La conseillère municipale Chantal Gilbert, qui appréhendait des protestations sur ce dernier point, s’est dite soulagée des réactions.Ce premier axe cyclable, identifié comme prioritaire dans le Plan de mobilité durable de quartier, a été bien accueilli malgré des déceptions, dont celle de ne pas voir davantage d’interventions se concrétiser. Le potentiel d’autres axes nord-sud, le besoin de mesures d’apaisement de la circulation, l’absence de liens de Saint-Sauveur à Saint-Roch et pour faciliter l’accès à la Haute-Ville ont été réitérés lors des interventions du public. Selon les représentants de la Ville de Québec, dont le conseiller en planification des transports  Jean-François Martel et l’ingénieur Minh-Tam Nguyen, d’autres interventions suivront, graduellement en fonction des ressources budgétaires imparties. L’amélioration de la qualité de la chaussée est également prévue, par des travaux eux aussi graduels.Consulter les documents relatifs à la Vision des déplacements à vélo de la Ville de Québec.

Espaces publics et verts

L’assemblée du Conseil de quartier de mars a été également l’occasion de livrer diverses nouvelles de projets en cours et à venir ces prochains mois. En attendant d’y revenir plus en détails, voici un aperçu partiel des initiatives à surveiller.

2015-06-22-spot-pano-msr-08SPOT au coin Bagot

Fort attendue dans Saint-Sauveur, la Sympathique Place ouverte à Tous (SPOT) qui a visité Saint-Roch l’été dernier prendrait place vraisemblablement sur l’espace bordant Saint-Vallier Ouest à la hauteur de la rue Bagot.

Îlots de fraîcheur après Saint-Sauveur en fleurs

Fixée au 4 juin cette année, l’activité Saint-Sauveur en fleurs devrait aussi être l’occasion de convier la population du quartier à une initiative de verdissement participative. Cette seconde activité qui devrait avoir lieu au cours des semaines suivantes vise à aménager avec les gens du quartier un îlot de fraîcheur sur un site à déterminer. Elle découle de la démarche de Nature Québec pour la lutte aux îlots de chaleur.

2015-08-15-marche-mss-03Marché Saint-Sauveur

L’été verra aussi revenir le Marché Saint-Sauveur au parc Durocher. Il y sera du 16 juillet au 16 septembre sans devoir s’inquiéter des travaux relatifs à la démolition de l’ancien Centre Durocher, qui auraient vraisemblablement lieu par la suite, selon ce qu’on a appris hier.

Un parc Alys-Robi

À propos des parcs, le nouveau parc au coin des rues Victoria et Napoléon sera baptisé Alys-Robi, en l’honneur de la célèbre native de Saint-Sauveur qui a marqué l’histoire de la chanson québécoise.