Ouverture ce midi de la Cabane à sucre urbaine

C'est sous un soleil radieux que l’événement « Saint-Sauveur en sucre » a pris son envol dans une toute nouvelle formule, ce midi, sur le parvis de l'église Saint-Malo.

Présent au jour un, Raphael Saint-Gelais, le nouveau directeur de la Société de Développement Commercial (SDC) Saint-Sauveur, organisme initiateur de l'événement. Il résume le concept renouvelé de Saint-Sauveur en sucre, avec la collaboration de la Caisse Desjardins :

Auparavant, l'activité se passait la fin de semaine, en face du Magasin Latulippe. Cette année, on essaie de ramener ça aux travailleurs avec l’objectif d’animer le quartier en semaine, et à deux endroits en considérant qu’on a un grand territoire à couvrir. Le coin de Saint-Malo, faut pas l'oublier, ça fait partie de Saint-Sauveur. En passant, le "sirop d’érable de la famille Gagnon", comme le raconte l’animateur, provient bel et bien de la Beauce, de Saint-Anselme ! », dit-il d’un ton enjoué.

Le directeur de la SDC était visiblement heureux d’observer les passants attirés par la dégustation, et avec qui il partageait une sympathique complicité :

C’est drôle : tantôt, l’autobus s'est arrêtée à l'arrêt d'à côté, et le chauffeur a pris une tire ! Le message qu’on veut lancer : c’est l’fun de s’arrêter dans Saint-Sauveur, comme pour ceux qui transigent aujourd’hui par Marie-de-l’Incarnation ! »

Si la météo le permet, Saint-Sauveur en sucre se poursuivra la semaine prochaine sur le stationnement de la pharmacie Jean Coutu du quartier pour une deuxième journée d'activités.[ En savoir plus sur Saint-Sauveur en sucre ]

Publicité