Programme de détection précoce de l’agrile du frêne : aucun insecte trouvé dans les pièges

La Ville de Québec annonce qu’aucun spécimen d’agrile du frêne n’a été détecté dans les pièges posés au printemps dernier. Dans le cadre de son programme de détection précoce, la Ville a également procédé à l’écorçage de plus de 300 branches afin de détecter la présence de l’insecte.

FrêneRappelons que l’agrile du frêne est un insecte exotique qui peut ravager toute une population de frênes rapidement. Déjà présent dans plusieurs villes du Nord-Est des États-Unis et de l’Ontario, il a été détecté en 2008 au Québec pour la première fois en Montérégie. Depuis, il a également été trouvé à Gatineau, puis dans la région métropolitaine de Montréal. Comme sa présence ne cesse de progresser sur le territoire de la province, la Ville de Québec intensifie chaque année son programme de détection précoce et continue sa préparation pour faire face à une infestation. Plus de 13 200 frênes publics ont été recensés à Québec.Pour la Ville, il est important de poursuivre les efforts collectifs pour prévenir l’arrivée de l’agrile du frêne qui se propage majoritairement par le transport du bois.Pour en savoir davantage sur l’agrile du frêne et pour consulter le plan d’action : la nouvelle rubrique.[ À lire aussi : Agrile du frêne : arbres sous haute surveillance ]