Les salles de danse sont des lieux de perdition pour la jeunesse

Source : Les Quatre Saisons, Jean Provencher, 28 mai 2015 

Publicité

La photographie de Joseph-Herménégilde Bouffard (1855-1934) est déposée à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec dans le Vieux-Montréal, Collection Félix Barrière, Épreuves noir et blanc, cote : P748, S1, P120.L’histoire se passe à Québec, dans Saint-Malo, voisin de Saint-Sauveur. Le curé Bouffard veut «dresser» sa population de condition modeste. Le journal La Patrie du 27 mai 1903 fait écho à une des luttes qu’il mène.

Monsieur le curé [Joseph-Herménégilde] Bouffard de la paroisse St-Malo a entrepris une campagne contre les salles de danses qui existent dans la localité, et qui ne sont ni plus ni moins que des lieux de perdition pour la jeunesse. (...)Rappelez-vous que ce Bouffard avait mené campagne deux ans auparavant avec le curé Tourangeau de la paroisse voisine, Saint-Sauveur, contre la tenue de noces après le mariage d’un jeune couple dans une salle de danse louée à cette fin. Les jeunes mariés ne se présentèrent pas, mais la population y noça quand même.[ Tout l'article ]