Les répercussions du « vidange-gate » ont fait doubler les plaintes dans La Cité–Limoilou

Collecte des ordures, recyclage, quartier Saint-Sauveur
Rue Saint-Vallier Ouest. 9 avril 2015.
Source : Le Journal de Québec, Kathrine Lamontagne, 4 octobre 2015 (...) Quelque 908 plaintes ont été formulées entre juin et août 2015, comparativement à 562 signalements dans la même période en 2014, selon les chiffres fournis par la Ville à la demande du Journal. Au sommet des problèmes dénoncés, dans une vague appelée «vidange-gate», se trouvent les ordures non ramassées, qui ont interpellé 385 citoyens, soit plus d’une centaine par mois. On en comptait au total 236 l’été précédent.Même son de cloche du côté du recyclage, alors que 213 personnes ont signifié en 2015 que le contenu de leur bac bleu n’avait pas été ramassé, dont 115 uniquement pour le mois de juin. En 2014, une cinquantaine de plaintes par mois étaient enregistrées. (...)Notons que ces données ne comprennent pas les plaintes du printemps, alors que la saga des ordures et du recyclage battait son plein. La Ville songeait alors à rendre obligatoire l’utilisation de sacs plutôt que de bacs pour le recyclage, avant de se raviser. Dans Saint-Sauveur, des citoyens se plaignaient en mai de ne pas avoir eu de collecte depuis trois semaines, les déchets jonchant les trottoirs de certaines rues.[ Tout l'article. À lire aussi : Le grabuge du recyclage. ]