Les cyclistes dangereux, disent les brigadiers

Source : Le Soleil, Baptiste Ricard-Châtelain, 26 mai 2015 

Les brigadiers scolaires de Québec n'en peuvent plus des cyclistes délinquants qui foncent à vive allure tandis que les écoliers traversent la chaussée. Et les politiques ne feraient rien. Et les policiers non plus.

« Les vélos passent à travers les enfants. [...] Ces gens-là, il faut absolument qu'ils soient conscients du danger; ils ne le sont pas », critique Francine Bédard, la présidente de la section locale 1179 du Syndicat canadien de la fonction publique, celle qui représente les brigadiers scolaires de la capitale. (...)Dans la capitale, il y a 186 brigadiers scolaires permanents. En ajoutant les remplaçants et autres surnuméraires, on atteint 300membres, dénombre Francine Bédard. (...)Aux 186 intersections desservies, il y aurait conflit entre les petits piétons et les grandes bicyclettes. Les frictions seraient toutefois beaucoup plus irritantes sur certains trajets fort populaires auprès des cyclistes en transit vers le boulot ou vers les cégeps et l'université. (...)Francine Bédard n'en peut plus. Elle interpelle le ministre des Transports, Robert Poëti, et son conseiller spécial Louis Garneau. Qu'ils viennent dans la rue avec les brigadiers ![ Tout l'article. À lire aussi : Pierrette la brigadière et Visages du quartier : Mado la brigadière. ]