Le magicobus 10

bus10

Dans les villes avec des vieux métros, des fois il y a des stations fantômes. C’est des stations qui ont été abandonnées, mais qui sont encore là. Dans Saint-Sauveur, c’est un trajet d’autobus fantôme qu’il y a, le numéro 10. Il est fantôme parce qu’il ne passe pas souvent, et qu’il n’y a pratiquement jamais personne dedans.

Le circuit passe juste à côté de chez moi, mais je ne le prends jamais. Pourquoi ? Parce que le trajet est un peu surprenant. L’horaire encore plus. Sérieusement, qui a besoin de prendre l’autobus entre 9 h et 16 h 30 en semaine et entre 12 h 45 et 17 h 15 la fin de semaine?Malgré tout, ça m’intriguait. J’ai donc décidé de régler le dossier une fois pour toute. J’ai tordu le bras d’un de mes gars pour qu’il m’accompagne, car il avait plus le goût de jouer à la PlayStation. On s’est donc rendu à l’autre extrémité du parcours, près du Cégep Garneau, pour prendre « la 10 » comme on dit à Québec.NinoComme nous sommes les deux premiers passagers, j’en profite pour m’asseoir sur le banc des fatigants et placoter avec le conducteur. Il me dit que, en effet, ce n’est pas le trajet le plus fréquenté, que «  c’est pas vraiment la place pour rencontrer ». Pas grave, il fait super beau. Il confie que c’est un trajet qui est conservé car les gens font des pressions lorsqu’il est question de le retirer.Premier arrêt, 14 personnes montent. Tout le monde semble étonné, le conducteur encore plus. On continue notre petit chemin. À chaque arrêt, quelqu’un dehors demande si l’autobus va à telle ou telle place, personne ne connaît le trajet 10. Quand le conducteur répond par l’affirmative, les gens montent. Tout les gens sourient en prenant « la 10 ». C’est comme essayer quelque chose de nouveau, mais sans trop prendre de risque.J’en profite pour prendre des photos et discuter avec mon gars. C’est vraiment drôle de prendre l’autobus pour rien.AvancezEnArriereSaint-Sacrement, René-Lévesque, Belvédère, les Plaines, Le Musée, Cartier, le Grand Théatre, le Parlement, la Fontaine de Tourny, les Remparts. Les passagers montent et descendent jusqu’à la place d’Youville. Là, on se retrouve comme au départ, trois avec le conducteur. Personne d’autre ne monte. Dommage, le reste du trajet est aussi intéressant.Des Glacis, les Nouvelles Casernes, L’Hôtel-Dieu, la côte Dinan, le marché du Vieux-port, la Gare du palais, Charest, le parc Saint-Roch, la bibliothèque Gabrielle-Roy, le Parc Victoria, l’Hôpital général, Langelier et finalement Christophe-Colomb. On arrive à la maison et mon gars est super content de tirer sur la sonnette.Le numéro 10 n’est sûrement pas le parcours le plus pratique en ville. Je dirais même que c’est toute une run de lait. Par contre, c’est un magnifique circuit, et pour jouer les touristes, c’est génial.PorteArriereAlors, si vous avez des amis en visite, pour 3,25 $ (gratuit pour les enfants la fin de semaine), c’est dur à battre. Ils seront complètement perdus, mais ils verront presque toute la ville en 40 minutes. Pour terminer la visite du quartier et de la Basse-Ville, il restera juste à prendre un transfert pour « la 1 » vers la traverse. Mais ça, ce sera pour un autre billet. 

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir