Imaginer Sisyphe heureux

Source : Le Soleil, Mylène Moisan, 8 mai 2015 (...) Il y a, à Québec, la maison Au pied de la Pente-Douce.Et dedans, des jeunes qui ont une côte à remonter.Depuis 1998, ce sont quelque 800 jeunes qui sont passés par la maison Au pied de la Pente-Douce, qui ont eu droit aux bons soins de Jean Lafrance et de toute une équipe, laquelle assure une présence sept jours sur sept, 24 heures sur 24. (...)[ Tout l'article ]