Froid intense: les refuges de Québec se préparent

Source: Le Soleil, Patricia Cloutier, 5 janvier 2015 Alors qu'un froid intense s'installe sur la capitale pour au moins une semaine, peu d'itinérants risquent de passer la nuit dehors. Ou s'ils le font, ce sera «par choix», selon Martin Payeur, directeur général de la Maison Revivre, qui profite toujours de lits vides, prêts à les accueillir. Même constat à la Maison Lauberivière et à l'Armée du Salut, où on se tient quand même sur le qui-vive pour les jours à venir, avec des lits d'urgence prêts à être déployés. (...)À la Maison Revivre, 6 lits sont libres sur les 28 que compte l'établissement. «C'est sûr qu'on ne refusera personne à une température pareille. Par contre, on ne peut pas faire le tour de la ville en autobus pour vérifier si des gens dorment dehors», indique Martin Payeur. (...)Selon les chiffres du ministère de la Santé et des Services sociaux, publiés en décembre dernier, le taux d'occupation des refuges de Québec est assez bas. Il oscille entre 64 % et 81 %, le mois le plus achalandé de 2014 étant celui de janvier. À Montréal, le taux d'occupation des refuges a plutôt varié entre 81 % et 94 % l'an dernier.[ Tout l'article. À lire aussi: Maison Revivre, 35 ans de providence. ]