Emmène-moi au baseball

Dans mon top 10 des activités abordables à faire à Québec, il y a le baseball au Stade municipal. C’est presque un incontournable. Le temps d’une soirée, quelques blogueurs de Monlimoilou, Monsaintauveur et Monmontcalm se sont réunis pour assister à un match des Capitales contre l’équipe étoile de la Shikoku Island League. Portrait d’une sortie des plus typiques de la Basse-Ville.

Publicité

En partant, le baseball, j’aime ça. C’est d’ailleurs moi qui ai proposé la soirée aux autres blogueurs. J’ai des amis qui trouvent le baseball plate parce qu’ils disent que c’est toujours arrêté. C’est pas ça pantoute. Le football, c’est toujours arrêté. Le baseball, des fois, ça part. C’est très différent. Alors entre les deux, ça donne plein de temps pour placoter, manger des hot-dogs ou boire de la bière. On peut même se faire prendre en photo avec Capi, la mascotte. C’est ça qui est cool au baseball.

Quand j’étais petit, il y avait souvent des parties de balle-molle au village de mes grands-parents. Les gens regardaient la partie en prenant une bière et les ti-culs, comme moi, ramassaient les bouteilles vides pour aller les vendre. Ça aidait beaucoup à aimer la balle-molle.Malgré tout, ce que j’aimais le plus, et que j’aime encore, c’était l’ambiance : l’éclairage le soir comme en plein jour, l’arbitre qui crie des affaires incompréhensibles, le pof de la balle dans le gant du catcher ou le toc du bâton quand c’est bien cogné. Il y a tous ces petits détails qui me reviennent quand je suis assis dans les estrades aux Capitales. Je trouve ça super réconfortant. C’est comme être dans mes vieilles pantoufles.

On peut ne pas aimer le baseball, mais c’est impossible de ne pas aimer le Stade municipal : les arbres en arrière-plan, le cachet d’époque, le tableau de pointage manuel… C’est magique. On sent qu’il y a du vécu dans un stade comme celui-là. Dire que la Ville pensait le démolir dans les années 1990 ! Ça aurait été vraiment dommage. Un amphithéâtre de hockey, c’est peut-être bien flash, mais un stade de baseball qui a 75 ans, c’est vraiment classe. Surtout l’été.

Les Capitales ont gagné 6 à 3. On trouvait que Shikoku s’était un peu fait avoir par les arbitres, leurs décisions penchaient un peu trop pour les Capitales. En tout cas, c’est ce qu’on trouvait. C’est toujours plaisant de faire les gérants d’estrade. Mais c’est pas grave, les Japonais se sont repris le lendemain en gagnant 3 à 2.

L’autre gros point de discussion, c’était de savoir dans quel quartier est situé le Stade municipal. À l’origine, avant que la rivière soit détournée, il était du côté de Limoilou. Aujourd’hui, le parc est comme à cheval entre Saint-Roch et Saint-Sauveur. Mais Limoilou est encore tout près. J’aurais tendance à dire qu’il est dans Saint-Roch, mais comme aucun des blogueurs de ce quartier n’est venu avec nous, j’ai décidé de prendre le sujet pour Monsaintsauveur. Les absents ont toujours tort.

Ce qui est certain, c’est qu’une partie de baseball au Stade municipal, c’est juste à côté, c’est accessible et c’est vraiment abordable. On y retourne ? Pour ma part, je dirais : le plus souvent possible. Pour les autres, ceux qui n’aiment pas le baseball, qu’ils mangent des hot-dogs.