Elle chante avec les grands

Photo : Courtoisie
Photo : Jean-Michel Lavoie

Auteure-compositrice-interprète, Évelyne Lavoie fera entendre son pop-folk tout en douceur au Festival d’été vendredi.

Elle a de grands yeux, une bouche pulpeuse… et une voix à l’avenant. Cette artiste en émergence présente un heureux mélange de force et de fragilité ainsi qu’un parcours musical d’un bout à l’autre. Elle joue du piano depuis qu’elle a 5 ans, a tâté de la composition avec Stéphane Robitaille, fait des études universitaires en clavecin et en jazz à l’Université Laval, puis est finalement revenue à ses premières amours, la composition et l’interprétation.Bien certaine de sa voie, cette résidente du quartier Saint-Sauveur vient « casser 5 nouvelles tounes » au Festival ce vendredi, à midi, sur la scène Hydro-Québec (Place D'Youville). Une occasion en or de se faire connaître que lui donne l’Ampli de Québec, un centre de formation pour la relève musicale, dans le cadre du Volet Pro.On pourra l’y voir s’accompagnant à la guitare et au piano entourée de 2 autres musiciens : Catherine Lefrançois, à la mandoline et à la guitare électrique, ainsi que Steve Bernard, à la batterie. « Des gens avec qui j’ai une complicité musicale certaine, et j’ai très hâte de voir la réaction des gens », confie-t-elle. Elle se sent privilégiée de pouvoir ainsi se produire sur une grande scène durant l’événement qui rameute le plus de gens en ville.À quelle sorte de musique peut-on s’attendre? « Je suis une créatrice d’atmosphère, et mes chansons sont planantes, entre la pop et le folk. Et puis les textes ont de l’importance », précise celle qui travaille depuis peu avec le chanteur Keith Kouna, le mentor qu’elle s’est choisie lorsqu’elle a remporté, en mars dernier, la bourse Première Ovation.Après un album paru en 2013, « L’Aube », et plusieurs avant-premières de spectacles d’artistes aguerris, Évelyne Lavoie se dit toujours en processus d’exploration, même si elle a pris beaucoup d’assurance depuis le début de sa carrière. « Je me dégêne vraiment. » Ses chansons, qu’elle retravaille constamment, évoluent énormément au fil du temps. Une d’entre elles brassera davantage la cage grâce à l’influence de l’ancien chanteur des Goules. « Je suis en train de me définir comme artiste, loin des procédés de branding et de marketing qui semblent si importants aujourd’hui. »À 36 ans, cette résidente du quartier Saint-Sauveur met toutes les chances de son côté pour créer et se faire connaître du public, et l’année 2015 est fertile musicalement. On pourra d’ailleurs l’entendre durant Expo-Québec, le 16 août.Bien ancrée dans son milieu, Évelyne Lavoie enseigne le chant à Jeunes Musiciens du monde et adore son quartier, « plein de vrai monde et coloré ».Alors, ça vous dit? C’est à midi, ce vendredi, et c’est gratuit. Courez-y!Pour découvrir la musique d’Évelyne Lavoie : Facebook.com/evelynemusique.