Édifices remarquables du quartier (1) : l'ancienne école technique de Québec

Monsaintsauveur.com présente dans cette série des immeubles dont le caractère architectural ou la vocation est intimement lié à l'évolution du quartier, à l'exemple du Centre Durocher, sur le point d'être démoli. En amorce, l'ancienne école technique de Québec, siège du Centre de production artistique et culturel Alyne-Lebel.

Historique

Au début du XXe siècle, le gouvernement du Québec souhaitait créer une école technique dans le but d’assurer aux industries une main-d’œuvre spécialisée. Le quartier ouvrier de Saint-Sauveur était tout désigné pour accueillir cette institution. Construite de 1909 à 1911, l’école technique de Québec a fait l’objet par la suite de plusieurs agrandissements suivant l’évolution des programmes d’enseignement et des ateliers de menuiserie, cordonnerie, aéronautique, mécanique, etc.

Architecture et caractéristiques

Boulevard Langelier, quartier Saint-SauveurOeuvre de l’architecte René-Pamphile Lemay, l'ex-école technique est constituée de quatre ailes qui ferment une cour centrale. L'immeuble principal en façade sur le boulevard Langelier constitue un bon exemple de l'architecture de style Beaux-Arts : très ornementé tant à l'extérieur qu'à l'intérieur, l'édifice met en valeur les talents du sculpteur Alyre Prévost. La fenestration de l'ensemble rappelle la vocation industrielle de l'institution.À l’origine, une tour horloge surmontait l'école technique. Menaçant de s’effondrer, elle fut démolie en 1954.

Vocation actuelle

En 1966, le Cégep Limoilou prend en charge l’enseignement technique, l’immeuble emprunte le nom de Pavillon Langelier. En 1979, le bâtiment change de vocation : la partie avant de l’ancienne école accueille le CLSC Basse-Ville et les ailes arrières sont converties en unités d’habitation (résidence Wilfrid-Lecours).Au début des années 1990, le CLSC déménage sur la rue Saint-Joseph Est, dans le quartier Saint-Roch. À cette époque, un immeuble de 6 étages est érigé en continuité de l'ensemble résidentiel, à l'arrière. L'ancien Pavillon Langelier abrite dès lors le Centre de production artistique et culturel Alyne-Lebel avec ses organismes bien en vue de la Capitale-Nationale, dont l'École de danse de Québec. L'édifice patrimonial a fait l’objet il y a quatre ans de travaux de rénovations visant entre autres à restaurer et à préserver ses caractéristiques architecturales.

Pour les visiteurs, une galerie de photos d'archives illustre au rez-de-chaussée l'histoire de l'école technique.

* * *

Publicité

Sources : Histoire de raconter : Le quartier Saint-Sauveur (Ville de Québec, 2008). Québec monumental : 1890-1990 (Luc Noppen, Hélène Jobidon et Paul Trépanier, 1992).