Des milliers de patients orphelins en Basse-ville et dans Limoilou

Source : Le Soleil, Baptiste Ricard-Châtelain, 23 janvier 2014 La clinique Saint-Vallier encaisse de durs coups. Deux praticiens ont pris leur retraite durant le congé des Fêtes. Des sources plutôt bien informées nous ont aussi révélés que plus de la moitié des sept ou huit médecins encore en poste devraient partir d'ici le 31 mars. LE SOLEIL, ERICK LABBÉ(...) « [La Basse-Ville] est en train de perdre, effectivement, des plumes. » Constat troublant pour le Dr Alain-Philippe Lemieux. Il est directeur général adjoint des affaires universitaires et cliniques, et des services professionnels au Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Vieille-Capitale. À coups de plus de 1000 patients par médecin parti, quand ce n'est pas 1500, voire 2000, le compteur tourne vite.Au coeur de ce secteur peu privilégié côté médical, la clinique médicale Saint-Vallier encaisse de durs coups. (...)Vous pourrez les remplacer? « Assurément pas. [...] Les médecins de famille ne sont plus intéressés à travailler en CLSC. » Les revenus sont moins bons. « C'est quasiment du simple au double en termes de salaire.» Le Québec a choisi de développer la pratique en cliniques privées.Le Centre médical Saint-Vallier n'est donc pas seul. Au cours des dernières années, des établissements du centre-ville ont fermé. Des médecins sont partis, soit pour la retraite, soit pour les cliniques privées géantes de la périphérie. D'autres suivront.Vanier, même problème. Limoilou, également.  (...)Vous habitez la Basse-Ville, Vanier ou Limoilou et vous cherchez un médecin? Il n'y en a plus. Ou, s'il y en a, ils sont bien cachés ! (...)[ Tout l'article. À lire aussi : Deux équipes de médecins veulent s’installer en Basse-Ville. ]