Des aménagements créatifs pour briser l’isolement des personnes à mobilité réduite

Source : Le Carillon (journal du Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur). Par Antoine Verville, avec la collaboration de Linda Marie Blais et Huguette Boucher (résidentes du quartier), Alfred Martel (architecte retraité de la Ville de Québec et conseiller bénévole en accessibilité universelle) et Olivier Collomb d’Eyrames (directeur du Regroupement des organismes de personnes handicapées de la région 03). Mars 2015. Selon le Portrait de santé de la région de la Capitale Nationale,près de 32 % de la population de 12 ans et plus du secteur Basse-Ville-Limoilou-Vanier vivait avec une limitation d’activité ou une incapacité en 2007-08, soit la plus haute proportion de toute la région. Malgré cette réalité, force est de constater qu’il est difficile de circuler dans le quartier Saint-Sauveur. ou d’accéder à plusieurs de ses commerces. Pourtant, plusieurs solutions simples et créatives peuvent contribuer à renforcer l’accessibilité universelle au quartier, à ses services et à ses commerces. (…)

Saint-Sauveur : un quartier aux multiples obstacles

Dans Saint-Sauveur, deux catégories principales d’obstacles contribuent à l’isolement des personnes avec une limitation fonctionnelle permanente ou temporaire, soit les obstacles à la circulation et les barrières limitant l’accès aux commerces et aux services. (…)

Des solutions variées et créatives

Face aux enjeux d’accessibilité, pourquoi ne pas profiter de la mobilisation et du dynamisme du quartier pour faire de Saint-Sauveur un projet pilote de quartier universellement accessible ? Une large gamme de solutions peut être envisagée. (…)[ Tout l’article (p. 1 et 3). À lire aussi : Rue des Commissaires réaménagée, personnes à mobilité réduite négligées ?]