BGL : vertigineuse Venise

Source : Le Soleil, Johanne Desloges, 19 juin 2015 

Après un mois de création au bord de la mer Adriatique et une effervescente semaine de vernissage à la Biennale di Venezia, gigantesque rendez-vous de l'art actuel international, le trio de Québec BGL est rentré au bercail. Le Soleil a fait le point avec lui sur cette expérience haute en couleurs et en émotions.

« Pis, as-tu passé un bel été ? » lance Sébastien Giguère (G) en s'attablant à la buvette Le Renard et la chouette. La saison chaude a beau ne commencer officiellement que dans deux jours, les gars de BGL.BGL ont déjà l'impression de l'avoir vue filer. « On est un peu en dépression post creatum », glisse Jasmin Bilodeau (B). (...)Leur ambitieuse installation Canadassimo comprenait un dépanneur, un loft en construction, un atelier débordant de cannettes de peinture et une terrasse logée dans une section qu'ils ont fait ajouter au pavillon du Canada. (...)

Accueil médiatique enthousiaste

La presse internationale en général et la presse italienne en particulier ont accueilli l'installation Canadassimo de BGL à la Biennale de Venise avec beaucoup d'enthousiasme. « Ce sont la plupart du temps de courtes mentions et des photos, mais déjà, qu'on en parle, parmi 89 autres propositions de partout dans le monde, c'est extraordinaire », commente Josée-Britanie Mallet, porte-parole du Musée des beaux-arts du Canada, qui orchestre la présence canadienne à la Biennale. (...)[ Tout l'article. En complément : BGL, l'art et l'insolence en trois dimensions. ]