L'Union commerciale disparaît

Source: Le Soleil, Baptiste Ricard-Châtelain, 25 septembre 2014 (...) «Un permis a été émis pour la construction d'un 11 logements avec des espaces souterrains pour des stationnements», dévoile le promoteur immobilier, François Brisson. La structure d'un étage et demi du quartier Saint-Sauveur gagnera donc en hauteur. «C'est un édifice de trois étages avec un étage commercial au rez-de-chaussée.»Le projet de densification respectera la «volumétrie» du secteur, ajoute-t-il. «L'édifice actuel reste. On se ressert de la coquille actuelle. C'est un recyclage.»Les derniers vestiges de l'Union commerciale seront donc intégrés à une bâtisse moderne. Il faut dire que le regroupement de gens d'affaires n'est plus actif depuis des lustres. «Ce bâtiment a été abandonné pendant une bonne dizaine d'années», se remémore d'ailleurs l'historien et ancien conseiller municipal Réjean Lemoine. (...)Au cours des dernières années, la propriété qui fait le coin avec l'avenue des Oblats était surtout connue des jeunes amateurs de musique. La salle avait été aménagée afin d'accueillir jusqu'à 300 fêtards. Des activités corporatives et des célébrations culturelles y étaient aussi présentées.«Il y avait un potentiel. C'était une activité structurante pour le quartier», regrette François Brisson. «Ça fonctionnait bien, mais le voisinage ne suivait pas. Les résidents trouvaient que c'était nuisible.» (...)[ Tout l'article. À lire aussi: L’Union Commerciale fermera définitivement ses portes. ]