San Rococo couture : quand la mode et l’éthique sont tissées serrées

Dominique Fiset, couturière et propriétaire de San Rococo couture et Victoria, 1 mois
Au début 2009, San Rococo couture prenait pignon sur rue à la limite du quartier Saint-Roch, quartier où son père faisait lui-même de la couture lorsqu’il était adolescent. « San Rococo, ça veut dire Saint-Roch dans une drôle de langue », explique amusée Dominique Fiset, la propriétaire du petit atelier de couture situé au 32 Saint-Joseph Ouest, entre des cupcakes et des tissus. Dans le petit local coloré, deux couturières réparent, reproduisent, confectionnent sur mesure, récupèrent et inventent des vêtements et accessoires, par passion de faire du neuf avec du vieux.

Pas que pour la mode

Pour Dominique Fiset, la couture est « un travail introspectif, quelque chose de vrai qui aide les gens à sesentir plus beaux ». La couturière et femme d’affaires ne se verrait pas faire seulement du neuf. En ce moment, San Rococo fait environ 80% de réparations en tous genres et 20% de confection. L’objectif serait d’en venir à 50-50. Parmi les réparations qu’on lui demande le plus souvent, il y a bien sûr les trous et fermoirs à réparer, les bas de pantalon et tailles à ajuster, mais aussi des mailles de tricots à reprendre et des pattes d’éléphant à faire disparaître. « J’aime la mode, mais je ne vais pas en faire au détriment de l’environnement », lance la jeune maman adepte des friperies.Ce qui est particulièrement tombé dans l’oreille de la fille-pas-capable-de-coudre-un-bouton-sur-le-sens-du-monde que je suis, c’est la reproduction de vêtement : on amène notre morceau fétiche chez San Rococo couture et quelques temps plus tard, on repart avec une version neuve. « C’est comme une photocopieuse 3D de ton morceau de linge préféré », explique Dominique. Pour ce qui est de la confection sur mesure, les créations de San Rococo peuvent être vues autant pour habiller les fenêtres et le mobilier de quelques restos et salles de spectacle de la basse-ville, que pour vêtir les femmes dans un mariage africain ou dans la vie de tous les jours. Les parents de poupons et ceux qui veulent tenir au chaud les pieds des bébés de leur entourage craqueront pour les chaussons en laine créés par San Rococo. (voir les photos sur Facebook)

Impliquée dans le quartier

Pendant l’heure et demie que j’ai passé avec Dominique et sa petite Victoria, deux clients sont entrés dans le local accueillant sur Saint-Joseph. Deux c’est peu, vous pensez? Considérant que nous nous étions donné rendez-vous une heure avant l'ouverture de l’atelier, il y a là une autre preuve de l’implication de la couturière en congé de maternité envers le quartier, ainsi que les gens qui l’habitent et y travaillent.Celle qui a été une membre fondatrice de L’Agitée continue d’être liée de près aux gens et entreprises de la Basse-Ville, en collaborant avec beaucoup de commerces, artistes et résidents pour des projets sur mesure. Plusieurs costumes des spectacles de L’École de danse ont d’ailleurs vu le jour chez San Rococo, là où des valises rétro sont utilisées comme rangement. Pendant notre rencontre, Dominique me parle fièrement de sa collaboration avec l’événement Saint-Sauveur en fleurs, dont elle espère des nouvelles pour savoir si leur association se poursuivra cette année. Heureusement pour elle (et pour les citoyens de Saint-Sauveur qui voudront fleurir leur balcon encore cet été!), voilà qu'elle reçoit le coup de fil attendu ce même matin, confirmant la commande de plusieurs sacs géotextile pour l’événement de juin.« Si j’ai besoin d’agrandir, je vais le faire, mais jamais au détriment du 32 Saint-Joseph Ouest. Mes racines sont un peu par ici », précise la couturière qui réserve des surprises à sa clientèle pour l’automne prochain. Pour l’avenir, Dominique Fiset aimerait voir plus de relève en couture et ainsi offrir plus à ses clients. San Rococo vise de développer le côté création tout en persévérant dans sa mission écologique et ce, en demeurant bien ancré dans le quartier. « Faire ce qu’on aime, tout en aidant les autres » reste une ligne directrice bien présente dans la vision et le travail de l’inspirante propriétaire de San Rococo couture.

San Rococo couture32, rue Saint-Joseph Ouest418 990-0462