Opération Verre-Vert: pour des bouteilles de vin consignées!

Le verre récupéré par la collecte sélective municipale - incluant bouteilles de vins et de spiritueux - risque de se retrouver, sous une forme ou une autre, dans l'un des nombreux dépotoirs de la province, selon les comités regroupés sous le nom d'Opération Verre-Vert.Opération Verre-Vert

La collecte sélective pêle-mêle n’est pas le bon système de récupération pour que le verre soit effectivement recyclé en bout de ligne. Parce qu’il se contamine au contact des autres matières contenues dans le bac de récupération, le verre n’est plus recyclable et les centres de tri n’ont d’autre choix que de l’envoyer massivement à l’enfouissement. C’est un non-sens!», affirme le porte-parole, Jean-Claude Thibault.

Karel Ménard, du Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets (FCQGED), précise:

80% des contenants de boisson de verre non consignés sont des bouteilles de la SAQ. Malheureusement, notre société d’État ne semble pas considérer sérieusement les impacts économiques, sociaux et environnementaux que ses produits ont sur l’industrie du recyclage. Les marchés pour le verre recyclé existent au Québec, mais les industries d’ici doivent paradoxalement s’approvisionner à l’extérieur du Québec, car elles ont besoin de verre de qualité.»

Les comités d'Opération Verre-Vert demandent conséquemment à la population de retourner les bouteilles de vins et de spiritueux dans les succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ) jusqu’à ce qu’une consigne sur ces produits soit instaurée.[ En complément: La Ville de Québec favorable à la consigne des bouteilles de vin ]

Publicité