Manifestation pour sauver le Centre Durocher de la démolition

Source : Le Soleil, Baptiste Ricard-Châtelain, 1er avril 2014 (...) Pierre Morin est directeur général du Centre Durocher. Il est très clair lorsqu'il discute de l'avenir du bâtiment de la rue Carillon, adossé à la rue Saint-Vallier : «On déménage nos services. À partir de juin, on va être à plein temps au Centre Mgr-Bouffard.» Les usagers devront donc parcourir environ un kilomètre vers l'ouest pour se rendre dans cet autre immeuble, une propriété de la Ville.Le déménagement n'était toutefois pas l'option privilégiée. «Ça nous fait de la peine.» En fait, l'organisme sans but lucratif a essayé d'obtenir les fonds nécessaires afin de rénover l'édifice construit par les religieux en 1950. La Ville n'aurait pas voulu débourser entre 23 millions $ et 30 millions $. Et cette facture était trop lourde pour que le Centre Durocher l'assume seul : «On n'avait pas les reins assez solides.»Vrai qu'il n'y aura pas de restaurant ni de salle de quilles dans la nouvelle maison de l'organisme, convient M. Morin. Une perte. Mais les locaux y sont plus modernes et permettraient d'accueillir plus de résidents. (...)Lise Beaupré a l'impression de se faire jeter de la poudre aux yeux. Ce midi, elle menait un groupe d'une quinzaine de manifestants, dont la candidate de Québec solidaire dans la circonscription de Taschereau, Marie-Ève Duchesne. (...)[ Tout l'article ]

Publicité