Les coups de coeur du marché (2): un chouette maraîcher mauricien

Publicité

La Ferme La Chouette Lapone et sa diversité de fruits et légumes biologiques sont présents au Marché Saint-Sauveur pour la seconde année.

Maraîcher depuis une bonne décennie, Sébastien Dumais est propriétaire d'une ferme à Saint-Séverin en Mauricie depuis 6 ans. Il connaît sa récolte jusque dans les subtiles variations gustatives des tomates jaunes et des navets blancs.Si ses produits font la tournée des marchés en Mauricie et dans la région de Québec, c’est habituellement Rachel, sa conjointe, qu’on trouve derrière les kiosques. Mais il tenait à vivre un véritable marché urbain: «L’année dernière fut excellente. C’est un très beau site ici. Le Centre Durocher n’y est plus, c’est un peu plate. J’espère que le parc va rester!»Ayant déjà visité Saint-Roch, M. Dumais en savait peu sur Saint-Sauveur. «On m’avait dit que c’était défavorisé mais en train de changer. Je vois une belle mixité de gens. Le collectif Fardoche amène des gens en difficulté à s’impliquer dans le marché, il y a une belle intégration.»Pour ce maraîcher, le Marché du Vieux-Port, plus gros et installé dans une zone touristique, semble peut-être moins accessible aux résidents des quartiers centraux. «C’est très bien le Vieux-Port, mais un marché comme ici, c’est différent. C’est plus convivial, ça reflète la vie du quartier.»Et la vie de Saint-Sauveur, M. Dumais s’y intéresse: «Beaucoup de gens aimeraient y voir un marché à l’année », me confie-t-il avec un geste en direction de l’ancien bâtiment du Centre Durocher. Voilà quelque chose de juteux à rajouter dans mon sac, par-dessus l’énorme melon d’eau de la Chouette Lapone![ À lire aussi :  Retour sous le soleil du Marché Saint-Sauveur! ]