Le Grand feu de 1889 raconté par Jean Provencher

quartier Saint-Sauveur
L’illustration d’une partie des ruines du quartier Saint-Sauveur, à Québec, après le grand feu de 1889, une photographie prise non loin du marché Saint-Pierre, est déposée aux Archives nationales du Québec à Québec, Collection initiale, Photographies, cote: P600, S6, D1, P749.
Immense incendie dans Saint-Sauveur, à Québec (Source: Les Quatre Saisons, Jean Provencher, 4 mai 2014) À l’image de Hull, à la frontière avec l’Ontario, la ville de Québec est reconnue pour le grand nombre d’incendies qu’elle a connus. En 1889, Saint-Sauveur est une petite ville qui ne s’est pas jointe encore à la ville de Québec. Et elle ne dispose pas de services publics comme l’aqueduc et les égouts. On imagine donc qu’une population modeste habite l’endroit.Le mercredi soir, 15 mai 1889, à 11 heures et demi, le feu éclate chez madame Michael McKennen, boucher, au 114 rue Saint-Vallier, et se propage rapidement à l’arrière «dans différentes bâtisses sur le terrain connu sous le nom de Terrain Bédard». (...)[ La suite. À lire aussi: Le grand incendie de 1866. ]

Publicité