Le Fin Gourmet : un savoureux secret

Je vous fais une confession de foodie : trop souvent, j’oublie Le Fin Gourmet. Un peu retiré de mon circuit habituel, j’oublie ce charmant et minuscule resto où la qualité est constante et l’ambiance toujours au rendez-vous. Même si Régis Labeaume y a entraîné l’an dernier Louis-François Marcotte, j’ai pris pour acquis cet établissement qui s’est installé dans Saint-Sauveur bien avant qu’il ne soit un quartier en devenir.Je l’ai oublié jusqu’à la semaine dernière. Voilà que par un beau mercredi, avec mon amie Marie-Pier, nous avons envie de manger une salade. Vous savez, une BELLE salade repas, de celles qui ne nous laissent pas sur notre appétit? C’est là que je me suis souvenu que Le Fin Gourmet avait au menu de ces salades qu’on n’oublie pas. En poussant la porte d’entrée, on voit bien que l’endroit est bondé. Il y a même des caméras télé, et une équipe de MAtv. Une réservation? Et bien non. Je n’y avais pas pensé, pas un mercredi.Cette semaine, c’était la prise 2. Et j’avais réservé!Heureusement, car l’endroit est à nouveau complet. La jeune serveuse, toute calme malgré qu’elle soit seule pour tout le resto en début de soirée, est tout sourire et a réponse à toutes nos questions. Mon amie Marie-Pier opte pour un kir, tandis qu’on me suggère comme vin blanc en apéro, un assemblage d’ugni blanc et de colombard d’importation privée – ce sont les mots qu’il fallait pour me séduire!De l’entrée au dessert, le choix est difficile. Pour l’entrée, j’opte pour la crème brûlée chèvre et artichauts, mon invitée flanche pour les accras de morue. On nous amène une corbeille de pain bien chaud, et une mouillette à l’huile d’olive et balsamique. Silence à table et murmures approbateurs. C’est vraiment très bon, et visiblement fait maison.Suivent nos salades repas, tout à fait dignes de ce nom – elles sont énormes. La mienne, au canard confit, est juste assez tiède, mais pas trop pour éviter que la laitue ne flétrisse. Celle de mon invitée, aux crevettes et pommes, goûte l’été dont on rêve déjà. Évidemment, nous baissons les bras avant la fin : sachez que Le Fin Gourmet offre son menu en entier en formule pour apporter. On nous équipe donc d’une pratique boîte de plastique pour ramener nos restes. Soyez assurés que je profiterai sans aucun doute de cette possibilité plus souvent.Et, par éthique professionnelle, je teste le dessert. Le choix de mon invitée, que nous nous partageons : le gâteau aux dattes, chocolat et caramel. Le gâteau est chaud, et on y retrouve de belles grosses pistoles de chocolat moelleuses dont le sucré contraste admirablement bien avec le salé du caramel.Au final, on quitte avec une facture plus que raisonnable pour la qualité de nourriture qu’on nous a servie et, surtout, pour le sourire avec lequel on nous a accueilli et servi toute la soirée.Souvenez-vous: réservez!

Vous voulez y aller?Le Fin Gourmet774, rue Raoul-Jobin418 682-5849

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.