La Maison de Marthe à la croisée des chemins

Source : Le Soleil, Normand Provencher, 20 juillet 2014 La Maison de Marthe, un organisme unique au Québec qui aide les femmes à sortir du milieu de la prostitution, compte déménager d'ici peu dans un édifice plus grand. La directrice générale Rose Dufour jongle avec deux options : demeurer dans le quartier Saint-Sauveur ou s'établir en haute-ville, l'argent demeurant évidemment le nerf de la guerre.En entrevue au Soleil, Mme Dufour explique que La Maison de Marthe est à la croisée des chemins. Confrontée à des besoins grandissants et à des employées forcées de travailler dans des conditions de plus en plus difficiles, l'organisation doit plier bagage «le plus tôt possible». (...)Il y a aussi que Mme Dufour, une doctorante en anthropologie devenue une sommité dans l'étude du monde de la prostitution, nourrit de grands rêves pour La Maison de Marthe, fondée il y a huit ans. Les appels de femmes de l'extérieur de la capitale se multiplient. «Nous avons une vision d'envergure. Nous sommes devenus un centre de référence pour l'ensemble de la province.» (...)Mme Dufour est aux premières loges pour constater les ravages de la prostitution. Pauvreté, toxicomanie, obligation de subvenir seules aux besoins d'une famille, autant d'éléments qui poussent des femmes à vendre leur corps. (...)[ Tout l'article ]