La culture dans la Capitale : le débat

Mardi soir avait lieu un débat sur la culture à Québec organisé par le Conseil de la culture au Palais Montcalm. Un sujet peu souvent abordé, mais qui a rempli la salle d’Youville à laquelle on a même dû y ajouter des chaises.Étaient présentes à ce débat : Agnès Maltais pour le Parti Québécois, Marie-Ève Duchesne pour Québec Solidaire ainsi que Christine Saint-Pierre pour le Parti Libéral. Le représentant de la Coalition Avenir Québec s’étant désisté à la dernière minute, cette absence fut déplorée des trois côtés.C’est Marc Gourdeau, président du Conseil de la Culture de la région de Québec qui s’est adressé à la foule en premier lieu pour accuser le peu de budget accordé à soutenir les artistes et les diffuseurs dans la Capitale, mais également dans les régions. Il s’est inquiété de l’accessibilité des arts au public, notamment pour les jeunes qu’il ne considère pas assez culturellement actifs.Avant de commencer le débat, les trois partis on eut droit à deux minutes pour présenter leurs idées. Agnès Maltais a débuté en témoignant d’une culture vivante et accessible pour le pays comme façon de vivre et de faire rouler l’économie d’ici. Marie-Ève Duchesne y a prôné une culture diversifiée, porteuse de sens et de créativité dont le développement du public serait la priorité. Quant à Christine Saint-Pierre, elle en a profité pour faire remarquer l’absence du ministre de la Culture et des Communications actuel, Maka Kotto, à ce débat.Le premier des trois sujets débattus fut « Les jeunes et la culture » entre autres par l’alliance entre culture et éducation et la fréquentation des lieux professionnels. Mme Maltais a annoncé la remise sur pied de la Table nationale d’éducation-culture et a annoncé un investissement de 150 millions dans le virage numérique culturel. Elle a rajouté qu’en dix-huit mois, son parti avait baissé le prix de l’accès aux musées pour les 13 à 18 ans, qu’ils ont soutenu le Diamant, et du coup, Les Gros becs qui délaissent l’ancien Théâtre de la Bordée sur Saint-Jean et déménagent dans la Caserne Dalhousie, tout juste à côté du Musée de la Civilisation. Mme Duchesne a dénoncé les nombreuses réductions dans les Conservatoires du Québec. Mme Saint-Pierre a salué le mandat éducatif de Télé-Québec qu’elle voit comme fondamental et le rôle important que le parent doit jouer comme consommateur culturel, notamment par la lecture et par les nouvelles technologies.« L’accroissement du financement des activités culturelles » fut le prochain sujet. Québec Solidaire a rappelé sa vision multiculturelle et multidisciplinaire des arts, le Parti Québécois a mis de l’avant l’importance de financer directement le CALQ pour appuyer les artistes et que pour l’année 2014, la Culture serait un des quatre ministères privilégiés, spécialement avec la stratégie numérique. Le Parti Libéral a proposé avant tout une prospérité économique pour financer la culture. Mme Duchesne a amené le débat sur les conditions de vie des artistes, en commençant par un filet social assurant un salaire de base de 12 600 $ par année, et des assurances.Dernier sujet du débat : «  la valorisation des arts et de la culture ». D’entrée de jeu, Agnès Maltais a insisté sur le fait que la culture est un investissement qui a un fort impact économique. Son parti a pour mandat de revoir la politique culturelle qui date de 1992, et en faire une consultation publique et des débats pour mieux répondre aux besoins. Christine Saint-Pierre a rappelé l’importance de l’Agenda 21 de la culture et des Journées de la culture. Marie-Ève Duchesne s’est pour sa part inquiétée de faire basculer la culture comme outil de rentabilité, et voit le tout comme un moyen de promouvoir le français et la culture régionale.Enfin, tous s’entendent sur le fait que l’art ne doit pas être considéré comme élitiste, et que sa présence est synonyme d’une société saine. Cela dit, bien d’autres choses seraient à débattre en ce qui touche à la culture et sa diffusion. Aujourd’hui dans les journaux de la Capitale, combien d’entre eux font mention de ce débat ?