21 bougies pour la Fondation Fête d’enfant Dédé

Lorsque j’étais jeune, je me confesse, parfois j’étais jalouse de certaines de mes amies qui recevaient des gros cadeaux à leur anniversaire. Je rêvais secrètement d’inviter à ma fête ces amis – qui n’étaient pas vraiment mes amis – qui m’offriraient les plus gros cadeaux. Comme la cuisine que Marie a reçue à son anniversaire. Comme le toutou géant qu’Andréanne a eu. Comme l’ensemble de poterie de Katherine. À huit ans, tu espères recevoir plus qu’un bibelot du Dollorama ou qu’une peinture à numéro… même si c’est de bon cœur, même si c’est mieux que rien… Malgré tout, je ne me plains pas! Mes fêtes étaient mémorables même si nous n’étions pas riches. J’avais le droit d’inviter beaucoup d’amis (vive les grands terrains de campagne!) et parfois même, mes parents réservaient la salle de jeux du Mc Do! Mais certains n’ont pas cette chance.

La Fondation fête d’enfant Dédé a célébré son 21e anniversaire le 30 avril. Majeure depuis quelques années, elle aide depuis deux décennies les familles moins nanties de Québec, notamment de la Basse-Ville, Vanier et Limoilou, à célébrer la fête de leur enfant de 3 à 8 ans.

Fondation dédiéC’est tout un voyage dans le temps que j’ai fait revivre à Diane Demontigny, celle qui est à la tête de la fondation depuis 1993. Elle m’a également fait vivre vingt années d’anecdotes cocasses et parfois plus touchantes… Avec ses treize anniversaires par année, 95 fêtés et 950 invités, du monde, elle en a vu et elle en parle avec passion encore aujourd’hui. Malgré les difficultés financières, malgré les problèmes de santé, malgré tout.

Être un enfant issu d’une famille défavorisée n’est pas facile à comprendre quand vient le temps de célébrer son anniversaire. Il se sent souvent exclus quand il se compare à ses camarades de classe, et il en vient à penser qu’il n’est pas assez gentil pour qu’on le fête, ou encore que c’est parce qu’on ne l’aime pas. »

Parallèlement, être le parent d’une famille défavorisée n’est pas plus facile à vivre en pareille situation, surtout dans le cas des familles monoparentales. Des familles ont confié avoir honte de ne pas être en mesure de célébrer la fête de leur enfant. Grâce à la Fondation, elles se sont senties soulagées, et surtout déculpabilisée.En vingt ans, ce qui a le plus changé, c’est la proportion des nouveaux arrivants que Mme Demontigny estime aujourd’hui à au moins 35% de sa clientèle. Aucune discrimination n’est présente lors des fêtes d’enfants. Ils sont là pour avoir du plaisir et s’amuser ensemble.costumes dédéCe genre de fondation est unique au Canada. Mme Demontigny a également fait des recherches en France et aux Etats-Unis sans rien trouver de similaire, non plus. Le service est totalement gratuit. L’enfant est le roi de la journée et peut jouir d’une totale liberté que lui offre la salle Edouard-Lavergne. Il peut courir, jouer, rire, sans peur de déranger les voisins! Chaque fêté reçoit de six à huit cadeaux (accessoires, vêtements, jeux, etc.), et ses invités ont aussi droit à de petites surprises. Le diner est fourni et chaque enfant à droit à son gâteau (au chocolat!) personnalisé.robot dédéToute le monde est bénévole chez Dédé : la direction, la confection, la cuisine, l’animation, etc. Des jeunes du secondaire et même des étudiants de l’université viennent donner un coup de main! La fondation reçoit également des dons de partout : Moisson Québec, TD Canada Trust, le Club Kiwanis, le Club Rotary, la Pâtisserie Seigneuriale, et la liste est encore longue. Cependant, leur seule source de revenu provient de l’Agence de la Santé et des Services Sociaux de la Capitale. Bien que reconnu comme fondation auprès de la ville, elle ne reçoit aucune subvention puisqu’elle ne cadre dans aucun critère particulier, mais bien dans tous les critères.La fondation est donc ouverte à recevoir vos dons! L’argent est plus que bienvenue puisqu’ils n’ont aucun revenu, mais il est possible de contribuer avec des dons de laine, de tissus, de dentelles et de tous ce qui peut garnir des costumes. Naturellement, la fondation espère recevoir encore plus d’inscription à leurs anniversaires… parce que toute fête mérite d’être célébrée!

Fondation fête d’enfant Dédé470, rue Franklin418 681-8569