Faire de Québec une ville sans prostitution

Source: Le Québec Express, Thaïs Martel, 3 octobre 2014 Depuis 2001, Rose Dufour, fondatrice de la Maison de Marthe, accompagne les femmes qui désirent laisser derrière la prostitution. Elle ne s'en cache pas, ses ambitions ne sont pas modestes, au contraire de ses moyens. Dans son désir de faire de Québec une ville sans prostitution, elle s'est allié Judith Trinquart...(...) Si politiquement la situation est plutôt bonne pour l'organisme – le conseil du statut de la femme a récemment pris position contre la prostitution et le projet de loi C-36 qui criminalise le client est perçu positivement – il en va autrement du point de vue financier.Les projets ne manquent pas pour Rose Dufour. Elle souhaitait organiser un colloque cet automne sur les défis et les enjeux de la sortie de la prostitution, qu'un changement de gouvernement a retardé. Elle espérait aussi aller chercher de l'expertise au niveau international. Parallèlement, 64 femmes ont fait appel à la Maison de Marthe pour quitter la prostitution, un nombre important.Sauf que l'argent manque, l'organisme non subventionné ne vivant que de dons. (...)[ Tout l'article. À lire aussi: Cri du coeur de La Maison de Marthe. ]