12 bonnes raisons de cultiver votre jardin urbain

Illustration de Lili Sohn
A la campagne, les espaces ne manquent pas. Bonne nouvelle: en ville non plus! Que vous ayez un balcon, une terrasse, un patio, une petite cour, ou encore des rambardes, il est facile de jardiner où vous le souhaitez.Vous avez envie de créer votre jardin urbain, mais n’osez pas franchir le pas? Voici quelques raisons qui achèveront de vous convaincre et vous donneront envie de passer à l’action!

1. Le goût

Personne n’oublie la saveur d’une tomate du jardin. Et si en plus ce sont les légumes que vous avez vous-même cultivés…

2. Le bio

Les fruits et légumes issus de l’agriculture conventionnelle sont souvent largement traités chimiquement. Vous pouvez choisir de cultiver un potager biologique, exempt d’OGM et de pesticides ou d’engrais chimiques! Autant d’aliments sains et frais que vous retrouverez dans votre assiette après récoltes.

3. Le «réseau social»

Jardiner crée des liens et peut également mener à des échanges de conseils, de graines ou de plants, ou encore de récoltes. Un bel exemple d’économie solidaire!

4. La production d’aliments locaux

Elle se caractérise par l’absence d’emballages, de transport et donc, de pollution. Cela change des 2500 km parcourus en moyenne par les légumes du commerce, et ça permet également de connaître l’origine exacte des aliments!

5. Biodiversité et nouveauté

Cresson alénois, livèche, basilic thaï, persil racine: on croise rarement ces espèces à l’épicerie, bien qu’elles soient très faciles à cultiver. Vous pouvez aussi opter pour des variétés anciennes si chères à nos grands-mères telles que les cassis et les gadèles.

6. L’embellissement urbain

Verdir nos villes et cultiver nos terrains, c’est améliorer notre cadre de vie tout en mettant à profit des espaces inutilisés. Terrasses, toits et parkings sont autant de terrains d’expérimentation pour les jardiniers urbains!

7. Les légumes de saison

Le bon légume au bon moment, et pas tous en même temps: un plaisir à redécouvrir!

8. Les économies

Un petit jardin, c’est plusieurs centaines de dollars de moins en épicerie!                  

9. L’émerveillement et le plaisir

Voir la nature faire son œuvre, puis récolter et manger ses propres légumes: ça n’a pas de prix. De plus, la pratique d’une activité agréable à l’extérieur favorise la détente!

10. Le savoir

Pour les enfants, comme pour les plus grands, il est important de savoir comment poussent fruits et légumes. L’agriculture urbaine est un bon moyen de se reconnecter avec notre alimentation. La pratique du jardinage permet également de sensibiliser à l’environnement.

11. La souveraineté alimentaire

En retrouvant une certaine maîtrise sur notre alimentation, on est moins dépendant des grandes chaînes.

12. Les impacts sur l’environnement

Lutte contre les îlots de chaleur urbains et isolation thermique des bâtiments grâce à la fraîcheur créée par les végétaux et leur ombrage, réduction de l’érosion des sols, interception des eaux de pluie… Les retombées positives de l’agriculture urbaine sont nombreuses, sans oublier sa contribution à la biodiversité faunique et floristique.Aujourd’hui dans le monde, on estime à 800 millions le nombre de personnes jardinant en ville. Pourquoi pas vous?Texte écrit en collaboration avec Iris Borrut, Lison Postel et Marie Eisenmann, des Urbainculteurs.

À suivre demain:Le potager sur le balcon