Sur la route des casse-croûtes (3) : Casse-Croûte Au Passant

Il faut s’y prendre de bonne heure pour aller visiter le casse-croûte Au Passant. Non pas que l’endroit soit toujours plein à craquer, mais les heures d’ouverture ne conviennent pas à tous les horaires. Ouvert de 8 h à 15 h en semaine et de 6 h à midi le samedi, j’ai du m’y reprendre par trois fois avant de pouvoir aller m’asseoir dans cette institution vieille de 75 ans.Levés aux aurores, mon copain et moi mettons le cap sur la rue Raoul-Jobin avec une seule idée en tête : goûter au fameux rôti de porc qui fait la fierté des propriétaires du restaurant.Au Passant, restaurant dans le quartier Saint-SauveurÀ peine avons-nous mis le pied dans le restaurant que nous nous sentons revenir des dizaines d’années dans le passé. Gros comme un mouchoir de poche, l'endroit saura plaire aux amateurs de kitsch. Encadré par quatre murs gris-vert avec moulures de chic couleur saumon, le long comptoir tout droit sorti des années 50 trône avec ses bancs chromés aux coussins turquoise. Derrière le dit comptoir, la cuisinière s’affaire aux fourneaux en échangeant quelques mots avec un habitué. Elle nous salue et dépose devant nous deux napperons en papier aux bordures dentelées aussi fin que du papier de soie.On lève la tête et on se croirait être dans la cuisine de chez quelqu’un. Sur le mur, entre les verres, les bibelots d’éléphants et le pots de fleurs, se trouvent des portraits de famille. Plus bas, un splendide support à bananes en forme de singe qui n’a pas manqué de faire rigoler mon copain.Quelques instants plus tard, je peux enfin planter ma fourchette dans une belle grosse tranche de rôti de porc. Verdict? Ce n'est pas mauvais mais c’est surtout pas banal au petit déjeuner.Malgré que l’horaire du Casse-Croûte au Passant semble davantage convenir aux travailleurs du coin, s'il se trouve que vous êtes dans les parages lorsque c'est ouvert, ça vaut la peine d'aller y faire un tour. Pour le retour dans le temps du moins.