Marchés publics : après Saint-Sauveur, Limoilou en 2014 ?

Marché, quartier Saint-Sauveur
Marché Saint-Sauveur, parc Durocher. 17 août 2013.
Les marchés publics sont en pleine croissance à Québec (Source: Le Soleil, Samuel Auger, 22 décembre 2013) (...) Les fruits, légumes et autres produits locaux reviendront fort probablement sur les tables des producteurs au parc Durocher en 2014. «Avec la réception qu'on a eue en 2013, autant les gens du quartier, les exposants, tout ça. C'était positif sur pratiquement toute la ligne. Ça nous a convaincus de répéter l'expérience», raconte le porte-parole du collectif Fardoche, Renaud Sanscartier. (...)En entrevue au Soleil, la conseillère municipale Chantal Gilbert confirme qu'elle appuiera l'initiative.L'élue est bien consciente que la modification de zonage pour un marché créerait un précédent. Pas question, souligne-t-elle, de permettre un changement dans Saint-Roch, en raison de l'accès plus facile au marché du Vieux-Port. (...)«Je souhaite vraiment qu'il y en ait un dans Limoilou», précise toutefois la conseillère, pour qui plusieurs secteurs du quartier sont de véritables «déserts» alimentaires. «Dans Stadacona, je peux vous assurer qu'ils auraient grandement besoin d'un jardin public», lance Chantal Gilbert. «Je vais toujours appuyer ce genre de projets là.»Des citoyens tâtent d'ailleurs le terrain pour mettre sur pied dès l'été prochain un marché public temporaire dans Limoilou. Lancée il y a quelques mois, l'idée a suscité des centaines d'appuis locaux, autant de la part de citoyens que de commerçants. L'étude de marché sera complétée d'ici quelques jours. Des démarches officielles auront lieu après les Fêtes.Une modification du zonage ne serait toutefois pas requise pour vendre des radis et des fraises dans Limoilou. «On est vraiment chanceux. Dans le Vieux-Limoilou, il y a ce qu'on appelle un zonage complémentaire, et toute la 3e Avenue est zonée usage complémentaire. Et les marchés publics temporaires rentrent dans ce zonage-là», affirme la porte-parole du collectif Rutabaga, Jeanne Marcotte. (...)[ La suite ]