Le Jardin Tourne-Sol impressionne les journalistes

Une quinzaine de jardiniers bénévoles ont participé au bon déroulement de l'activité organisée en à peine une semaine. Crédit photos : Sarah Iris Foster, Monsaintsauveur.com

Lundi matin dernier, près de 300 journalistes ont visité le Jardin Tourne-Sol lors du congrès annuel de la Garden writers association qui se tenait à Québec dans les derniers jours. L’occasion unique a semblé ravir autant les jardiniers bénévoles que les visiteurs nord-américains fascinés par la diversité et la beauté de ce jardin communautaire biologique ancré depuis 30 ans dans le « cold north ».

Myriam Michaud en est à son troisième été comme "coloc de jardin" au Tourne-Sol. Ils sont trois co-jardiniers à se partager deux lots. Le matin du 19 août, elle s'est rapidement placée près d'un baril d'eau pour expliquer le fonctionnement du lieu aux journalistes horticoles, dont certains disaient n'avoir jamais vu un jardin communautaire biologique comme le Tourne-Sol ailleurs sur le continent! Après les questions techniques viennent souvent les questions plus personnelles. Les invités sont curieux de savoir d'où viennent les jardiniers et combien de temps ils passent par semaine au Tourne-Sol.

Plusieurs visiteurs viennent au jardin le plus international de Saint-Sauveur dans le but d'apprendre et de partager leur intérêt commun. Raymond Goulet, membre depuis 25 ans, est sur place pratiquement tous les jours pour prendre soin de ses légumes. Il montre d'ailleurs fièrement une photo de lui avec sa tomate de 2¾ livres et rend une invitée heureuse en lui offrant de l'ail en cadeau. Cette dernière lui explique qu'elle enseigne dans le domaine et qu'elle est fascinée par tout ce qui peut se cultiver sous le climat québécois.

Lorsque le sifflet se fait entendre pour annoncer le départ imminent de l'autobus, les journalistes remercient et félicitent chaleureusement les bénévoles, puis quittent vers d'autres jardins de Québec. L'équipe, chapeautée par Dave Bussières, président du conseil d'administration du Tourne-Sol, partage les commentaires reçus et les difficultés et fiertés d'accueillir des gens majoritairement anglophones, jusqu'à ce que le prochain autobus tombe sous le charme du Tourne-Sol.

Un gros pouce vert en l'air pour la fierté partagée par ces jardiniers! 

Publicité