La future passerelle entre Saint-Sauveur et la rue Bourdages

Source : Le Carillon (journal du Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur), mai 2013 L’implication citoyenne vaut la peine dans l’aménagement d’une intersection, d’une rue, mais aussi dans le cas de projets d’infrastructures. Depuis quelques années déjà et suite aux demandes des citoyens et des citoyennes, la Ville avait laissé entendre qu’elle construirait une passerelle réservée aux piétons et aux cyclistes au-dessus de la rivière Saint-Charles. Celle-ci relierait le quartier Saint-Sauveur et celui de Vanier. Un lien qui pour l’instant, est peu évident.(...) Notre vision du dossier, est que l’emplacement de cette passerelle est important pour les citoyens et les citoyennes et qu’il devrait être déterminé selon des critères précis tels que la sécurité, l’usage utilitaire et récréatif, la connectivité et la fluidité des déplacements. Nous pensons aussi que le développement économique possiblement engendré devrait être pris en compte.En s’appuyant sur ces critères, nous pensons que la passerelle devrait se situer dans l’axe de la rue de Carillon plutôt que dans le parc Victoria. (...)[ Lire la suite en page 3. Archives des numéros précédents. À lire aussi : Promenade de Jane dans Saint-Sauveur : l’importance de l’implication citoyenne. ]