De cloches et de voix : une paroisse comme territoire d'appartenance

Source : Le Soleil, Michèle LaFerrière, 6 octobre 2012 Dale Gilbert, 29 ans, s'est intéressé à l'histoire du quartier Saint-Sauveur, à Québec, au point d'en faire le sujet de sa thèse de doctorat en histoire. Lui, il ratisse étroit : de sa recherche, il a tiré un livre, De cloches et de voix, dans lequel il explore de façon dynamique et sensible l'attachement des gens à leur paroisse dans le contexte de la démolition de leur église, celle de Notre-Dame-de-Grâce.L'arrivée de l'auto et de la télé, l'attrait de la banlieue, l'ouverture des centres commerciaux, la baisse de la pratique religieuse : l'auteur aborde ces chapitres du XXe siècle en s'invitant chez des gens d'un milieu populaire qui les ont vécus à leur propre échelle. Il a interrogé 33 personnes qu'il a recrutées par l'intermédiaire d'annonces dans le feuillet paroissial et les petits journaux locaux, d'affiches dans les centres communautaires et de contacts personnels.Ils ont entre 50 et 90 ans et la plupart vivent encore dans la paroisse Notre-Dame-de-Grâce. Ils témoignent d'une époque où on faisait son marché à l'épicerie du coin, où on se déplaçait à pied ou à vélo, où tout le monde fréquentait l'église et le centre communautaire. (...)[ Lire la suite ]

Publicité