Saint-Sauveur dans les années 1960 (31) : le petit train du Carnaval parcourant la rue Sainte-Thérèse | 14 février 2021 | Article par Jean Cazes

Une activité du Carnaval sur la rue Sainte-Thérèse en 1964. Vue en direction sud au croisement de la rue de l’Aqueduc.

Crédit photo: Jocelyn Paquet (collection personnelle)

Saint-Sauveur dans les années 1960 (31) : le petit train du Carnaval parcourant la rue Sainte-Thérèse

La série « Saint-Sauveur dans les années 1960 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives de diverses sources.

Publicité

Tirée du fonds du collectif de photographes du Soleil, Photo moderne, l’image en vedette, prise le 7 février 1964, illustre le passage du petit train « Carnaval Express » sur la rue Sainte-Thérèse. Ce fonds constitue une partie de la collection de négatifs de Jocelyn Paquet.

La scène comparative du site de l’activité, la célèbre rue de l’époque renommée Raoul-Jobin en 2006, date du 9 février 2021.

« Fêtons, fêtons-le not’ Carnaval! »

Extrait d’une page du cahier spécial du Soleil.
Crédit photo: BANQ - Le Soleil

L’année 1964 marquait la 10e édition du Carnaval de Québec, dans sa version « moderne », faut-il le préciser.

Pour immortaliser l’événement qui s’était déroulé du 1er au 11 février, Le Soleil avait concocté un cahier souvenir de 24 pages décrivant entre autres les éditions précédentes de la fête. Orné de nombreuses illustrations et photos d’archives dans la publication du 1er février 1964 du journal, ce cahier incluait aussi, bien sûr, des publicités carnavalesques, à l’exemple de celle, ci-contre, de la tristement célèbre bière Dow.

Sur le thème de cette année bien spéciale?

« Fêtons, fêtons-le not’ dixième Carnaval, phrase qui est répétée de bouche en bouche depuis le 23 janvier, et que l’on peut lire sur les panneaux-réclames et sur les devantures des magasins, dans les journaux et en combien d’autres endroits, a créé dans nos murs un branle-bas inimaginable. C’est qu’il ne s’agit pas là d’une phrase banale et sans importance que l’on prononce lorsque l’on a rien à dire.

Québec célèbre en effet cette année le dixième anniversaire de fondation de son Carnaval d’hiver. Il va sans dire que ce n’est pas là événement à passer inaperçu. Aussi a-t-on tout mis en œuvre pour célébrer dignement les dix ans de notre Carnaval en voie de devenir aussi célébré que celui de Rio ou de Naples.»

La calendrier des activités carnavalesques de la 10e édition.
Crédit photo: BANQ - Le Soleil

Pour l’anecdote, comme on le devine sur la photo d’époque, un doux temps régnait en cette journée festive. Selon les données météo de l’aéroport pour le 7 février 1964, le maximum enregistré a été de -1°C, en l’absence de précipitation.

Nostalgie d’une rue animée

De 1960 à 1991, la carnavalesque rue Sainte-Thérèse attirait des foules considérables avec ses attraits bien ancrés dans le quartier, dont ses monuments de glace et de neige (activité de création que des résidents de la rue se sont réappropriés cette année). Sans oublier l’incontournable Chez Ti-Père, avec sa fabuleuse recette secrète de Caribou, sujet du reportage qui suit que TQS avait produit en 1990.

Ajoutons enfin à ce reportage l’article de Catherine Lachaussée, Une princesse chez Ti-Père, publié hier dans le cadre de sa chronique Ça date pas d’hier.

Vous avez des souvenirs à nous communiquer sur les activités du Carnaval de Québec dans ce coin de Saint-Sauveur? N’hésitez pas à nous en faire part sur notre page Facebook!

Voir le billet précédent de la série : Saint-Sauveur dans les années 1960 (30) : Chez Caron, coin D’Argenson et Saint-Joseph Ouest. À lire aussi : Saint-Sauveur hier, par le Machin Club : la rue Sainte-Thérèse.