Un Centre de beauté Valdy dans l’ancien Mirador | 27 janvier 2021 | Article par Véronique Demers

Le Centre de coiffure et formation Valdy, au 438 rue Saint-Vallier Ouest, auquel s’ajoutera en février le Centre de beauté Valdy, sur la rue Durocher.

Un Centre de beauté Valdy dans l’ancien Mirador

Le défunt salon Mirador, tenu par feu Florian Collin, ne sera pas resté longtemps en pause de coupes de cheveux. À la fin de février, le local rouvrira, sous le nom de Centre de beauté Valdy. Valérie Deshaies, tenant boutique au Centre de coiffure et formation Valdy, à deux coins de rue de là, a saisi l’occasion.

Publicité

« Quand j’ai su qu’il était décédé, j’ai eu l’idée de reprendre le local. Tous les produits et l’équipement de bronzage, c’était comme une mine d’or pour moi. Le propriétaire est venu me voir en novembre, je lui ai dit que j’achetais tout et que je prendrais aussi le local », explique Mme Deshaies.

Centre de beauté Valdy (au 230, rue Durocher) servira donc de complément au Centre de coiffure et formation Valdy (au 438, rue Saint-Vallier Ouest), où sont ses collègues Robin Bérubé et Jimmy Sandron. Le concept reste le même qu’à l’époque de Florian Collin, mais dans un espace totalement rénové et un nouveau décor.

Au lieu de conserver une clientèle uniquement masculine, le Centre de beauté Valdy sera dédié aux femmes, aux hommes et aux enfants. La teinture et d’autres produits de coiffure seront en vente. Le salon de bronzage demeure également. « Il y a cinq machines de bronzage en plus d’un salon de coiffure, où les étudiants pourront pratiquer », explique celle qui donne des cours de coiffure à son salon situé sur Saint-Vallier Ouest. Les clients qui feront affaire avec des étudiants pourront donc payer un prix plus abordable qu’avec les coiffeurs expérimentés.

La façade du Centre de coiffure et formation Valdy sur Saint-Vallier Ouest
Crédit photo: Gracieuseté -page Facebook Valdy

Hommage à Florian?

Questionnée à savoir si elle allait rendre un quelconque hommage posthume à Florian Collin, ayant coiffé pendant près de 45 ans une clientèle diversifiée du quartier et des environs, Valérie Deshaies a mentionné que « le fait de reprendre son local est en quelque sorte un hommage en soi ».

Les meubles de l’ancien salon Mirador n’étaient pas en assez bon état pour être sauvegardés. Néanmoins, Mme Deshaies a gardé une vieille chaise de barbier du temps de Florian, qui aurait besoin d’être rembourrée à nouveau.

 

« Je garde un bon souvenir de lui (Florian). Je l’ai connu du temps où je travaillais au salon André (maintenant salon Kate). J’allais me faire bronzer à son salon. Tous les coiffeurs du coin se connaissent; on est comme un petit village », décrit la coiffeuse et formatrice possédant 13 ans d’expérience.

Le Centre de beauté Valdy est à la recherche d’un coiffeur ou d’une coiffeuse, mais aussi d’une professionnelle en extension de cils et en pose d’ongles.

À lire aussi : Florian Collin, coiffeur et esprit libre et Un barbier formateur dans Saint-Sauveur

En savoir plus sur...