Terrain de la rue Verdun : « un espace qui revient à la collectivité » | 25 novembre 2020 | Article par Julie Rheaume

Terrain du parc Verdun en juillet 2020.

Crédit photo: Les amis du parc Verdun - page Facebook

Terrain de la rue Verdun : « un espace qui revient à la collectivité »

Un terrain vague de la rue Verdun, dans Saint-Sauveur, qui appartenait à Hydro-Québec a récemment été vendu à la Ville de Québec pour la somme symbolique de 1 $. Des citoyens souhaitent que cet espace revienne à la collectivité tandis que d’autres, qui en ont fait un parc à chiens informel, souhaitent pouvoir continuer à y amener leur animal.

Publicité

Lors d’un entretien téléphonique le 19 novembre, le conseiller municipal de  Saint-Roch – Saint-Sauveur Pierre-Luc Lachance avait indiqué que le futur usage du terrain n’était pas encore déterminé.

Certains citoyens réclamaient un lien cyclo-pédestre, d’autres souhaitaient y voir du logement social ou encore un parc, avions-nous évoqué lors de cette conversation. La Ville n’a toutefois pas encore décidé de l’avenir des lieux.

On devait se pencher sur l’état des sols alors que les coûts estimés de décontamination du terrain s’élevaient à 15 millions $, avait indiqué l’élu à Monsaintsauveur.

Revendications

Le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur ( CCCQSS) a accueilli favorablement la nouvelle de l’acquisition. Ainsi, il « tient à souligner que l’aménagement de ce terrain devra être réfléchi dans le but de favoriser des usages collectifs, de lutter contre les îlots de chaleur et de contrer l’accélération de la gentrification dans le quartier », fait-il savoir dans un communiqué.

« Pour ce faire, nous nous attendons à ce que la Ville de Québec développe et aménage ce site en collaboration avec les résidents-es et les organismes du quartier, et ce, afin que la collectivité ait une véritable possibilité de façonner son environnement », ajoute l’organisme.

« Nul besoin de rappeler que le quartier Saint-Sauveur manque cruellement d’un couvert végétal pour lutter contre les îlots de chaleurs et la pollution de l’air. De plus, le parc de logements sociaux n’est pas en mesure de répondre au besoin de la population qui réside dans le quartier. La hausse des coûts de logement qui s’accélère depuis trop longtemps induit une pression sur les populations plus vulnérables. Elles ont de plus en plus de difficulté à trouver un logement qui respecte leur capacité financière », déplore le CCCQSS.

À titre de rappel, le CCCQSS a milité dans les années 90 pour que le terrain de l’ancienne usine à gaz soit décontaminé, ce qui a été partiellement fait. Maintenant que le terrain est la propriété de la municipalité, le Comité « est en droit de s’attendre à ce que son aménagement respecte les attentes et les besoins de la collectivité ».

Parc à chiens

Des citoyens se sont appropriés ce terrain de la rue Verdun pour en faire un parc à chiens et craignent de perdre cet espace. Ils se sont d’ailleurs regroupés, depuis mai dernier, via une page Facebook qui a pour nom Les amis du parc Verdun.

« C’est entretenu par nous tous. (Il y a des) poubelles, etc. On est organisés et respectueux. On y fait de la raquette, du traîneau avec les chiens. C’est la campagne en ville », a dit une des personnes qui gèrent la page Facebook à Monsaintsauveur.

Pour ces amis des chiens, une possible et éventuelle conversion des lieux serait une lourde perte.

Une usine à gaz a trôné sur ce terrain de 1907 à 1974, comme le rappelait Le Soleil le 23 novembre. Celle-ci a été démolie en 1975.

En savoir plus sur...