Retour sur quelques nouveautés musicales de l’automne | 3 décembre 2020 | Article par Tanya Beaumont

Kinkead, groupe musical de Québec.

Crédit photo: courtoisie

Retour sur quelques nouveautés musicales de l’automne

Les sorties musicales se multiplient et il est facile de perdre le fil! Afin de rester à jour, voici quatre albums d’artistes issus des quartiers de la Basse-Ville, notamment celui de Saint-Sauveur, parus cet automne.

Publicité

Soft Power – Gaspard Eden (Coyote Records)

Soft Power est le premier album de Joey Proteau sous ce nom de plume. Musicien autodidacte, il s’était déjà commis sous le nom d’Ego Death avec un album qui était consacré à son défunt père. Autre nom, autre son, autre projet! Soft Power propose des guitares mélancoliques dans un style pop-rock bien assumé. Les voix de Gabrielle Shonk et d’Helena Deland se superposent par moment à celle de Gaspard Eden en se mariant avec délicatesse. Un album posé qui n’a rien à envier aux productions internationales.

Fabulations – Mélodie Spear

Mélodie Spear grimpe les échelons rapidement de la scène musicale. Après avoir gagné le concours Ma première Place des Arts en 2019 et lancé quelques extraits, elle présente enfin un court album. Difficile d’encapsuler sur un enregistrement l’énergie que l’auteure-compositrice-interprète dégage sur scène, mais c’est mission accomplie dans le cas de Fabulations. Réalisé par Benoit Villeneuve, mieux connu sous le nom de Shampouing, le EP remet le grunge au goût du jour, en français, avec cinq titres qui ravigotent.

Migration – Kinkead (Rozaire)

Presque deux ans après la sortie du EP 1995, le duo Kinkead est de retour avec le long jeu Migration. Les frères Henri et Simon touchent cette fois-ci au groove et au néodisco, un peu dans la même veine que Les Louanges, projet musical à succès de Vincent Roberge. En plein milieu, comme une pause d’introspection à mi-parcours, la chanson « Reality Show » est très personnelle. Un morceau guitare-voix qui laisse place à l’émotion du texte et à quelques discrets chants d’oiseaux. Le rythme remonte tout de suite après avec « 25 Macdo », jusqu’à la dernière pièce, « Savane », qui offre un retour au calme. Le 3 de fin de soirée quoi!

Boucles – Charlotte Brousseau

Charlotte Brousseau est une nouvelle venue sur la scène musicale, mais elle a fait ses classes. Elle a fréquenté L’école nationale de la chanson de Granby avant de livrer ce premier EP. Boucles plonge l’auditeur dans un folk réconfortant, empreint d’une certaine intimité. L’opus a été enregistré au Pantoum et a coréalisé par Jean-Étienne Collin-Marcoux.

En savoir plus sur...