Marché Saint-Sauveur: la clientèle toujours au rendez-vous | 16 juillet 2020 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Véronique Demers

Marché Saint-Sauveur: la clientèle toujours au rendez-vous

Malgré la pandémie et le retard causé dans plusieurs projets — voire carrément leur annulation —, le marché Saint-Sauveur a toutefois amorcé sa saison comme prévu, début juillet. Avec des mesures sanitaires en plus et de l’animation en moins.

L’entrée principale est désormais sur la rue Saint-Vallier Ouest, à l’angle de la rue Durocher. La sortie quant à elle est sur la rue Durocher, à l’angle de la rue Dollard. Sur le site, la capacité d’accueil est de 50 personnes maximum, pour respecter les règles sanitaires. Le marché Saint-Sauveur a même des masques à vendre à son nom, avec une petite tranche de citron en guise de sourire.

« Avant, c’était considéré comme un événement; il y avait des amuseurs publics, de la musique en direct, mais à cause des mesures sanitaires, c’est seulement le marché. Il y a un peu moins d’achalandage, mais les gens sont toujours au rendez-vous. On suit de près l’information que nous relaie l’Association des marchés publics du Québec (AMPQ) », souligne Élainie Lepage, coordonnatrice du marché Saint-Sauveur.

Mme Lepage est entourée de nouveaux collaborateurs dans l’équipe, notamment Marie-Ève Vignola et Stéphanie Fortin aux communications.

Samedi dernier, une dizaine d’exposants étaient sur place, alors que d’habitude, il y en a une douzaine. À l’ouverture et à la fermeture, près de 18 kiosques composent le marché Saint-Sauveur. Les boulangeries Oli et Des pains sur la planche, la ferme Alain, la ferme Rosa, la Fromagerie des Grondines et le Ricaneux font partie des exposants cet été au marché Saint-Sauveur.

Invendus revalorisés

Prochainement, des tables seront installées sur le site, et des bénévoles veilleront à leur nettoyage entre deux clients. Les dégustations ont repris aux kiosques des producteurs qui en font, mais ce sont des petits contenants jetables. Les produits invendus se retrouvent, après le marché, au frigo partage du Service d’entraide Basse-Ville. «On a d’autres projets sur la sécurité alimentaire entre les quartiers, c’est en discussion», a fait savoir Mme Lepage.

Lors du passage de l’auteure de ces lignes, pas un, ni deux, mais trois patrouilleurs à vélo de la Ville de Québec ont pédalé aux abords du marché. Questionné si leur présence signifiait une surveillance accrue des événements publics, l’un des patrouilleurs a répondu par la négative.

« Ce n’est pas spécifique au COVID-19. Il y a des patrouilleurs à vélo depuis une quinzaine d’années. De septembre à juin, on est dans les écoles, et l’été, on patrouille dans les parcs et les pistes cyclables. Les effectifs n’ont pas augmenté cette année, ce sont les mandats qui ont changé », explique-t-il.

Marché Saint-Sauveur
Ouvert chaque samedi de 10 h à 14 h, jusqu’au 19 septembre
Entrée unique sur la rue Saint-Vallier Ouest (angle rue Durocher)