Des experts s’unissent dans un projet grâce à la COVID-19 | 12 mai 2020 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Courtoisie MUUTAA

Des experts s’unissent dans un projet grâce à la COVID-19

Bien qu’elle ait entraîné une pandémie et un long confinement — puis un déconfinement progressif — dans le monde entier, la COVID-19 aura néanmoins permis à des entreprises d’amorcer des collaborations internationales. C’est le cas de MUUTAA, qui a récemment oeuvré avec des experts de l’Université de Hull, au Royaume-Uni, mais aussi de sa propre ville, Québec.

Publicité

Louis-Pierre Beaumont, architecte de solutions habitant le quartier Saint-Sauveur depuis une dizaine d’années, s’est greffé à l’équipe pour développer un simulateur de résurgence de COVID-19. En d’autres mots, il s’agit d’un outil web gratuit permettant de mesurer, avec différents paramètres, les probabilités d’une deuxième vague potentielle de COVID-19, et l’impact que le virus pourrait avoir d’une ville à l’autre.

Parmi ces paramètres, on peut indiquer notamment le nombre de personnes testées, celles qui sont asymptomatiques, le début du confinement, la fin du confinement et la population totale de la zone pour laquelle nous voulons une simulation. Bien que l’outil soit accessible à tous, il faut posséder quelques connaissances épidémiologiques de base pour mener une simulation quelque peu réaliste. L’outil s’adresse surtout aux autorités en santé publique.

« C’est ma première collaboration avec MUUTAA, fondée en août dernier. Comme architecte de solutions, je travaille assez souvent en télétravail avec des gens à l’étranger pour mes projets, comme la Grande-Bretagne, les États-Unis, l’Europe et l’Amérique du Sud. Je me déplace très rarement pour rencontrer les clients, sauf à l’occasion, au démarrage d’un projet », indique en entrevue M. Beaumont.

Source de motivation

MUUTAA, fondée par Korina Fischer et Barry Holleman, offre des solutions dans le domaine de la santé, en utilisant les nouvelles technologies (intelligence artificielle). Le simulateur de résurgence de la COVID-19, lancé le 30 avril, a été développé en dehors des emplois réguliers des membres de l’équipe.

« La collaboration avec les experts s’est faite de manière spontanée, juste avant le confinement. On a discuté avec le professeur Amar Ramudhin (directeur de l’Institut de logistique à l’Université de Hull, en Grande-Bretagne) des données existantes liées aux cas en Chine, des politiques gouvernementales en place et de l’impact de la COVID-19 dans le secteur de la santé. On a voulu développer un outil pour aider le gouvernement. Ça a stimulé nos neurones. […] Ce projet a été une source de motivation et de fierté», témoigne Korina Fischer, cofondatrice de MUUTAA. Outre Korina Fischer, Barry Holleman, Louis-Pierre Beaumont et Amar Ramudhin, quatre autres experts font partie de l’équipe, dont le microbiologiste de Québec, Christian Ménard.

L’équipe internationale multidisciplinaire souhaiterait développer de manière plus précise son outil, de manière à générer des données par quartier et par province. Elle souhaite s’associer à une direction régionale de la santé ou à un centre hospitalier et obtenir également des subventions gouvernementales.