Notre-Dame-des-Anges : 400 ans de présence à Québec | 11 avril 2020 | Article par Véronique Demers

La municipalité de Notre-Dame-des-Anges, située en basse-ville de Québec, abrite la plus vieille église au Canada.

Crédit photo: Véronique Demers

Notre-Dame-des-Anges : 400 ans de présence à Québec

Abritant le monastère des Augustines de l’Hôpital général de Québec et l’hôpital, converti en CHSLD, Notre-Dame-des-Anges recèle 400 ans d’histoire. Des événements sont prévus cette année pour souligner l’anniversaire historique de la plus petite municipalité du Québec, située à la jonction des quartiers Saint-Sauveur et Saint-Roch.

« On veut vraiment faire connaître ce lieu méconnu aux résidents de Saint-Sauveur et de Saint-Roch. Il y aura donc des visites guidées, des fouilles archéologiques, des conférences, etc. Avec le conseiller municipal Pierre-Luc Lachance, on va rencontrer cette semaine le maire de Québec. On est en train d’établir aussi des collaborations avec des organismes du milieu, comme le CCCQSS et l’Engrenage », détaille Denis Robitaille, chargé de projet en patrimoine chez les Augustines et organisateur des festivités. S’il y a un événement grand public à retenir, ce sont les activités prévues pendant le weekend du 19-20 septembre.

Notre-Dame-des-Anges peut festoyer ses 400 ans, grâce aux Augustines et aux Récollets. En 1620, les Récollets ont été les pionniers du territoire, en érigeant un couvent et une église, qui s’avère la plus vieille au Canada. Ils ont été chassés par les frères Kirke, en 1629, lorsque ceux-ci ont assiégé la ville. Mais les religieux sont revenus au Canada en 1670 et sont demeurés dans le monastère jusqu’en 1693, où les Augustines ont repris le flambeau jusqu’à aujourd’hui.

Mission auprès des démunis

Dotée d’une superficie de 0,4 km carrés, la paroisse Notre-Dame-des-Anges s’est transformée en municipalité en 1855. Soeur Chantal Bergeron est la « mairesse » actuelle qui siège au conseil décisionnel.

Soeur Aline Plante et Denis Robitaille, chargé de projet en patrimoine chez les Augustines.
Crédit photo: Véronique Demers

Bien qu’elle ne se soit jamais annexée à la Ville de Québec — «  on ne l’a pas voulu », a exprimé en entrevue soeur Aline Plante —, la municipalité de Notre-Dame-des-Anges a établi un partenariat gagnant avec la Ville de Québec. Les Augustines ont notamment cédé à la Ville le parc Victoria dont elles étaient propriétaires, en échange d’une connexion au système d’égout et d’aqueduc.

Jusqu’en 1970, les soeurs étaient responsables de l’hôpital, où elle ont accueilli des démunis, des itinérants, des personnes atteintes de trouble de santé mentale. Elles ont ensuite cédé à l’État la gestion et ont finalement vendu en 1999 l’hôpital, converti en CHSLD. Aujourd’hui, le CHSLD poursuit la mission que les soeurs ont mise en place.

Bref, si les soeurs ont pu habiter pendant tout ce temps, mais surtout au départ ce lieu, c’est grâce à Monseigneur Saint-Vallier, selon soeur Aline Plante. « Ça a été le deuxième évêque de Québec. Il était riche et a fait venir les soeurs ici. Il a acheté l’hôpital général de Québec. Ses cendres sont ici », souligne-t-elle.