Des cueillettes urbaines qui portent fruit | 26 octobre 2020 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Véronique Demers

Des cueillettes urbaines qui portent fruit

Un petit groupe de cueilleurs urbains s’est formé dans le quartier Saint-Sauveur pour récupérer des fruits d’arbres sur le territoire public.

Publicité

Ainsi, une trentaine de personnes se sont regroupées virtuellement dans la page Facebook Fruits de quartier, afin de cueillir et transformer en zone urbaine les fruits d’arbres qui, autrement, seraient mangés par les oiseaux ou pourriraient au sol une fois tombés.

« Saint-Sauveur n’est pas le seul quartier où il y a des arbres fruitiers. C’était un ballon d’essai cet automne; la cueillette a été une occasion de se rassembler. Pendant l’activité (le 12 septembre) où on a récolté plusieurs pommettes sur la rue Renaud, à côté de l’église Mosaïque, des gens se sont arrêtés et une famille est venue nous aborder par hasard. Elle nous a aussi offert de récolter des raisins sur son terrain », témoigne Jonathan Gagnon, initiateur du groupe et cofondateur de la boulangerie communautaire Des pains sur la planche.

Agriculture urbaine

Jonathan Gagnon et ses deux coéquipiers souhaitent répéter l’expérience lors de la récolte en 2021 avec d’autres participants. L’entrepreneur et résident de Saint-Sauveur ne veut pas sous-estimer les petits commencements. Il souhaite notamment rendre la cueillette plus efficace et organisée, avec de l’équipement approprié.

« On a utilisé une petite échelle, alors ça limite la cueillette. On pourrait avoir l’appui d’une entreprise, par exemple, pour nous fournir de l’équipement et travailler en partenariat avec la Ville de Québec, pour sensibiliser les citoyens à la cueillette de fruits d’arbres sur les terrains publics. Bref, ça peut être un beau projet d’agriculture urbaine et de lutte contre le gaspillage alimentaire », estime Jonathan Gagnon. D’ailleurs, le collectif Sauve ta bouffe est bien au fait du projet.

Quelques arbres fruitiers ont été plantés notamment le long de la rivière Saint-Charles, dans le quartier Saint-Sauveur.
Crédit photo: Véronique Demers

Transformation

Outre les pommettes pouvant être transformées en beurre ou gelée, on retrouve notamment sur le territoire de la Ville de Québec des framboises, des raisins, des gadelles et de la gaulthérie. Tous ces petits fruits pourraient être transformés potentiellement dans la cuisine de la boulangerie des Pains sur la planche, lorsque celle-ci n’est pas utilisée pour la fabrication de pains, viennoiseries et d’autres produits qu’offre le commerce.

« Ça faisait partie des idées de départ, quand on a fondé la boulangerie communautaire, de partager les espaces, lorsque la cuisine n’est pas utilisé pour le pain », conclut Jonathan Gagnon.

Pour envoyer des commentaires ou suggestions en lien avec le projet de cueillette urbaine de fruits: jonathan.gagnon.21@ulaval.ca

En savoir plus sur...