Un nouvel atelier de vélo sur la rue Saint-Vallier Ouest | 13 mai 2019 | Article par Flore Bibeau

Crédit photo: Flore Bibeau

Un nouvel atelier de vélo sur la rue Saint-Vallier Ouest

L’atelier de réparation et de vente Vélo Basse-Ville a ouvert ses portes avec l’arrivée du beau temps le 4 mai dernier. Le propriétaire, Étienne Babin, souhaite répondre aux demandes des cyclistes du quartier Saint-Sauveur.

Dans l’ancien local de Marie Osée, l’atelier offre la réparation et la mise au point de vélos, en plus de vendre différentes pièces et accessoires neufs ou usagés. Des formations mécaniques seront également offertes durant l’hiver pour les cyclistes qui souhaitent s’initier ou approfondir leurs connaissances.

 Rendre la mécanique accessible

 « Beaucoup de gens sont intéressés à réaliser diverses réparations de bases », explique le propriétaire Étienne Babin. « Il y a des gens qui veulent apprendre à réparer une crevaison, par exemple. Ce sont des choses quand même simples, mais qui doivent être apprises. Plusieurs personnes sont curieuses, veulent apprendre », ajoute-t-il.

C’est par ailleurs pour cette raison que le mécanicien a souhaité rendre son poste de mécanique visible aux clients dans l’élaboration de son atelier.

« Un vélo, c’est une machine! Je veux pouvoir expliquer à un client ce qui ne fonctionne pas. C’est agréable pour les gens de comprendre ce qu’on fait. Je ne voulais pas me cacher à l’arrière-boutique, mais bien montrer le travail réalisé », dit Étienne Babin.

Une nouvelle offre dans le quartier

Après avoir tenu son atelier de réparation à domicile pendant quatre ans, monsieur Babin  a décidé de lancer Vélo Basse-Ville pour répondre à la demande grandissante de ses clients. Résident de Saint-Sauveur depuis huit ans, le propriétaire mentionne qu’il n’y avait pas d’offre dans le quartier.

« Il y avait un vide de service. En me promenant sur Saint-Vallier, je me suis toujours attendu à ce qu’il y ait un atelier de vélo. Je pense que les résidents sont contents qu’il y ait ce service », mentionne monsieur Babin.

Il ajoute qu’il pourra répondre aux besoins de la principale clientèle du secteur : les personnes qui se déplacent jusqu’à leur travail en bicyclette. « Il y a également du vélo de loisirs et beaucoup de familles dans le quartier », explique-t-il.

Conscience environnementale

Vélo Basse-Ville adopte également différentes pratiques afin de diminuer son impact sur l’environnement. En plus d’encourager un mode de transport écologique, l’atelier mets l’accent sur la revalorisation et la récupération. De ce fait, si les pièces ne peuvent pas être réutilisées, elles sont envoyées dans des lieux de récupération comme Consortium-Écologique, qui recycle les pneus et les chambres à air.

Étienne Babin souhaite éventuellement engager deux à trois employés afin de répondre à la demande.

Les heures d’ouvertures pour ce printemps et cet été sont les suivantes :

Lundi : fermé
Mardi-mercredi : 9 h à 17 h
Jeudi-vendredi : 9 h à 18 h
Samedi-dimanche : 10 h à 16 h

Vélo Basse-Ville
171, rue Saint-Vallier Ouest