Une conférence immersive sur Saint-Sauveur aux Rendez-vous d’histoire de Québec | 29 janvier 2019 | Article par Suzie Genest

Fnoune Taha, coordonnatrice de l’Accélérateur numérique culturel; Marc Gourdeau, président du Conseil de la culture; Catherine Ferland, récipiendaire et présidente des Rendez-vous d’histoire de Québec; Claude Rodrigue, directeur de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches (ministère de la Culture et des Communications); Josée Tremblay, directrice générale du Conseil de la culture.

Crédit photo: Vincent Champoux

Une conférence immersive sur Saint-Sauveur aux Rendez-vous d’histoire de Québec

Dans le cadre de la première édition de l’Accélérateur numérique, en décembre dernier, une bourse a été décernée aux Rendez-vous d’histoire de Québec, fondés et présidés par l’historienne Catherine Ferland, pour une conférence immersive sur l’histoire du quartier Saint-Sauveur.

Issu d’un partenariat entre le Conseil régional de la culture de Québec – Chaudière-Appalaches avec le ministère de la Culture et des Communications, l’Accélérateur numérique avait pour visée d’approfondir la compréhension et l’appropriation du numérique par les acteurs culturels professionnels. Il se voulait aussi un contexte d’émergence de projets, à la faveur d’un accompagnement en trois phases. Au terme de celles-ci, un projet se voyait remettre une bourse de 15 000 $ pour sa concrétisation.

Jointe par téléphone, l’historienne Catherine Ferland est à l’évidence enthousiaste et humblement flattée que la conférence immersive de son jeune organisme ait été sélectionnée parmi « de grosses pointures », souligne-t-elle.

« Le numérique a déjà tellement démontré son potentiel pour mettre en valeur le patrimoine… Les historiens, typiquement, font des conférences avec des présentations Power Point ou des Prezi s’ils sont audacieux. On voulait sortir de ce cadre. »

« Raconter le passé au présent et au futur »

La conférence immersive puisera dans les arts numérique, sonore et visuels pour plonger son public dans l’histoire du quartier, dit la jeune femme, qui parle à la blague d’« une bibitte, un ovni ». Ainsi du dessin en direct s’intégrera aux propos du conférencier. À quoi pouvaient ressembler les bruits ambiants dans les rues du quartier disons au 19e siècle? Un procédé de création de paysage sonore (Soundscape) permettra de recréer cette ambiance.

La bourse assurera notamment la rémunération des différents collaborateurs qui rendront le tout possible, se réjouit l’historienne. Et qui sera le conférencier? Un jeune historien spécialiste du quartier Saint-Sauveur, « qui ne sera pas effarouché par le dispositif », dit-elle, avant de nous révéler qu’il s’agit de notre collaborateur Dale Gilbert – qui avait bien gardé le secret…

Le projet a séduit le jury par son « caractère numérique novateur qui reposait notamment sur une volonté de raconter le passé au présent et au futur », résume le communiqué du Conseil de la culture. Le jury était composé de Edith Jolicoeur, conférencière et formatrice pancanadienne en utilisation stratégique du Web, des médias sociaux et du numérique; ; de Nellie Brière, consultante, conférencière et formatrice en communications numériques; d’Ana Laura Baz, cheffe du service de l’engagement numérique au Musée de la civilisation.

C’est incidemment à l’auditorium Roland-Arpin qu’on pourra vivre la conférence immersive lors des Rendez-vous d’histoire de Québec, qui se tiendront du 15 au 18 août 2019. L’organisme comptait déjà sur un partenariat avec le Musée de la civilisation. Par la suite, une présentation devrait avoir lieu dans le quartier Saint-Sauveur, dit Catherine Ferland, qui « espère faire voyager le projet ».