La placette Saint-Sauveur verra le jour à l’été 2020 | 19 septembre 2019 | Article par Véronique Demers

Les Appartements Saint-Joseph photographiés en juillet 2017.

Crédit photo: Jean Cazes

La placette Saint-Sauveur verra le jour à l’été 2020

Dès l’automne, la portion de la rue Saint-Sauveur longeant les Appartements Saint-Joseph sera bonifiée d’une bande de gazon. Cet aménagement temporaire sera remplacé ensuite par la placette Saint-Sauveur, dont la réalisation est prévue à l’été 2020.

La placette Saint-Sauveur inclura un rappel historique et patrimonial sur l’écrivain Roger Lemelin, auteur du roman Les Plouffe, et de l’église Saint-Joseph, démolie à l’automne 2012. Dans la même foulée que la réalisation de la placette, soit en 2020 ou en 2021, des travaux d’ingénierie seront effectués.

« On veut intégrer un panneau évoquant l’histoire de l’église et l’oeuvre de Roger Lemelin. On réfléchit à savoir si ça peut servir de projet pilote pour rappeler l’existence passée d’une église », a mentionné François Côté, conseiller à la mise en valeur du patrimoine à la Ville de Québec, lors de la présentation du projet hier soir à l’assemblée du conseil de quartier de Saint-Sauveur

Vieux clochers enlevés

L’aménagement de la placette Saint-Sauveur vise plusieurs objectifs, dont la création d’un îlot de fraîcheur, l’augmentation de la canopée et l’instauration d’un nouveau lieu de détente. Pour laisser de la place à la verdure, le clocher et le clocheton de l’ancienne église Saint-Joseph, laissés à l’abandon depuis sept ans, seront jetés (mais les croix, récupérées).

« On veut bonifier le verdissement du secteur au lieu de ramener les clochers, qui auraient demandé beaucoup d’investissement et sont moins actuels dans le paysage de Saint-Sauveur », a fait valoir Pierre-Luc Lachance, conseiller municipal de Saint-Roch–Saint-Sauveur.

L’îlot de plantation à caractère naturel comprendra deux alcôves pour prendre un temps de repos, des arbres, des fougères, des vivaces, ainsi qu’un éventuel trottoir de bois ou des billots de bois.

« On veut créer un espace intime de rencontres et de jeux et ajouter des escaliers visant à joindre les niveaux supérieurs de la cour des Appartements Saint-Joseph », a précisé Karine Hudon, architecte paysagiste à la Ville de Québec.

La placette Saint-Sauveur vient compléter l’environnement immédiat des Appartements Saint-Joseph, un projet immobilier de 79 logements répartis dans 10 bâtiments, terminé en 2016. Ces logements sont situés dans le quadrilatère compris entre les rues Châteauguay, Franklin, Montmagny et Saint-Sauveur.

En savoir plus sur...