Une structure artistique pour le clocher de l’église Saint-Sauveur | 22 novembre 2018 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Véronique Demers

Une structure artistique pour le clocher de l’église Saint-Sauveur

Bien que l’église de Saint-Sauveur fasse partie de la courte liste de bâtiments religieux que la Ville de Québec souhaite protéger, avec une enveloppe de 15 M$ sur 10 ans (2017-2027), le projet de reconstruction du clocher est plutôt sur la glace. L’option retenue pour l’instant serait de concevoir une structure artistique rappelant ledit clocher.

« Il faut que cette idée soit acceptée. On est en attente auprès de l’urbanisme de la Ville de Québec. Mais pour le Diocèse de Québec et notre paroisse, on souhaite un projet modeste, puisque c’est de l’esthétique. On préfère investir dans notre communauté, qui a offert une belle collaboration pour prendre soin du bâtiment. On a amassé 120 000 $ (pour le clocher). Il y a eu près d’un million de dollars de dépensés déjà pour le clocher (déconstruction et consolidation) », mentionne le curé Michel Drouin, successeur du curé Jean Picher, parti à la retraite cet été.

Sainte-Marie-de-l’Incarnation

Originaire de Sainte-Famille de l’Île d’Orléans, l’abbé Drouin vit depuis quelques années à Vanier. Il a par le passé été curé quatorze ans à l’Île d’Orléans, huit à Vanier, deux dans Limoilou et quatre à Loretteville. Les quatre paroisses où il exerce aujourd’hui (Notre-Dame-de-Saint-Roch, Saint-Sauveur, Sainte-Angèle-de-Saint-Malo et Notre-Dame-de-Vanier) n’en formeront plus qu’une seule à compter du 1er janvier 2019 : Sainte-Marie-de-l’Incarnation.

Outre le curé Drouin, l’équipe pastorale est composée de Matteo Marinucci (vicaire), ordonné prêtre en juillet dernier, et de l’oblat Jacques Letarte.  « Nous avons aussi la collaboration des Pères de Saint-Vincent-de-Paul », souligne celui qui est prêtre depuis 26 ans.

Questionné sur l’impact des services dans le cadre de la fusion des quatre paroisses en une seule, l’abbé Drouin a précisé que l’ensemble des célébrations va demeurer, à l’exception de celle du Patro Laval.

« Les fidèles sont attachés à leur quartier respectif. Les gens les plus engagés sont vieillissants. La relève vient de l’immigration, entre autres de l’Afrique, d’Haïti, de Colombie, du Mexique et du Brésil. On a un milieu qui aurait besoin d’être revitalisé. On aimerait repartir l’éveil à la foi pour les tout-petits (3 à 6 ans); on attend que les familles manifestent leur intérêt », dit l’abbé Drouin.

Concert du Tuxedo Band

Pour souligner le temps des Fêtes qui arrive à grands pas, l’église Saint-Sauveur organise un concert le 2 décembre prochain, à 14 h. Le Tuxedo Band est le groupe invité composé de musiciens et de choristes.

« Les profits de cet événement serviront à soutenir les projets pastoraux de la communauté, et non pour le clocher », conclut l’abbé Michel Drouin.

À lire aussi :

Le curé Picher va démissionner cet été