Nos rues : Simon-Napoléon Parent, conseiller, maire, premier ministre | 8 avril 2018 | Article par Véronique Demers

La rue Simon-Napoléon-Parent.

Crédit photo: Véronique Demers

Nos rues : Simon-Napoléon Parent, conseiller, maire, premier ministre

Vous connaissez sûrement LA belle rue de Saint-Sauveur, avec ses maisons cossues et ses arbres majestueux, à un jet de pierre du parc Victoria. Simon-Napoléon Parent, qui lui a donné son nom, a consacré 26 ans de sa vie à la politique.

Il fut conseiller municipal, maire de Québec et premier ministre du Québec. Fait intéressant : il occupa ces deux dernières fonctions simultanément pendant 6 ans! Ce fils de cultivateur fut élu conseiller municipal en 1890, soit un an après l’annexion de Saint-Sauveur à la Ville de Québec et le grand incendie où 500 maisons partirent en fumée. Par la suite, près de 300 000 $ furent investis pour développer le réseau d’aqueduc et d’égout, ainsi que l’éclairage des rues.

Diplômé en droit de l’Université Laval, Simon-Napoléon Parent (1855-1920) établit son cabinet d’avocat dans le quartier Saint-Sauveur avant d’entrer en politique. Le père de famille de 13 enfants (dont 8 survécurent), épousa Clara Gendron.

Les maisons cossues et les arbres majestueux et matures composent la rue Simon-Napoléon-Parent.
Crédit photo: Véronique Demers

Après avoir été conseiller municipal, il fut élu maire de Québec en 1894 et devint premier ministre du Québec en 1900. Celui qui était qualifié de travailleur acharné démissionna de ses fonctions de maire et de premier ministre au début de l’année 1906. Parent quitta cette dernière fonction en raison d’un conflit avec des membres du Parti libéral critiquant son style de gestion.

Pont de Québec et Capitole

On surnomme Simon-Napoléon Parent « le maire des grands travaux ». C’est à lui qu’on doit en grande partie la réalisation du pont de Québec. Le projet fut relancé en 1897, alors qu’il présidait la Compagnie du pont de Québec. Approuvé par le gouvernement fédéral en 1900, le pont commença à prendre forme au coup d’envoi des travaux, le 2 octobre de la même année.

La culture n’est pas en reste. Durant le mandat de M. Parent, une entente fut conclue en février 1897 entre la Ville de Québec et l’Institut Canadien, qui devint accessible à tous les citoyens, alors qu’il était réservé auparavant à ses membres. Le Capitole (appelé anciennement l’Auditorium) fut aussi un projet de M. Parent, qui en encouragea la construction en 1902. L’année suivante, la salle de spectacle de 1600 places vit le jour.

Simon-Napoléon Parent en quelques dates

1855 Né à Beauport

1881 Admis au Barreau

1890 Élu comme conseiller municipal

1894-1906 Élu comme maire de Québec

1900-1906 Élu comme premier ministre du Québec

1920 Décédé à Montréal, enterré au Cimetière Saint-Charles de Québec

(Source : Les maires de Québec depuis 1833, par Réjean Lemoine, en collaboration avec Louise Côté, Ville de Québec)

À lire aussi : un article sur Simon-Napoléon Parent par des élèves de 4e année de l’école Sacré-Coeur