Une nouvelle Oasis à Saint-Malo | 20 juillet 2018 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Suzie Genest

Une nouvelle Oasis à Saint-Malo

Une nouvelle place éphémère s’est dévoilée hier, sur le terrain de l’église Sainte-Angèle-de-Saint-Malo : l’Oasis Saint-Malo, fruit d’une collaboration entre Nature Québec, à travers son programme Milieux de vie en santé, la Société de développement commercial (SDC) Saint-Sauveur et leurs partenaires.

De nombreuses personnes de la communauté locale ont joué un rôle actif dans le développement et la réalisation des aménagements, dès le premier atelier de design participatif en février dernier. Outre la Ville de Québec par son programme de soutien aux places éphémères, l’Oasis Saint-Malo a bénéficié du soutien de la Caisse Desjardins de Québec et Construction St-Pierre Roseberry.

Redonner de la verdure

L’équipe de St-Pierre Roseberry et Milieux de vie en santé
Crédit photo: Suzie Genest

Connus pour plusieurs projets immobiliers à Saint-Sauveur, Sébastien Roseberry et Karine St-Pierre souhaitaient s’y investir dans un projet du milieu, dans la continuité de leur fête de Noël à Limoilou. Ils avaient d’ailleurs lancé un appel sur leur page Facebook pour recevoir des suggestions, explique Karine St-Pierre :

« Ce que Nature Québec proposait, je trouvais ça intéressant, parce que ce qu’on se fait dire beaucoup quand on travaille dans Saint-Sauveur, ou que j’y vends des propriétés, c’est que versus Limoilou, Saint-Sauveur manque de verdure. Ça nous interpellait beaucoup. […] On voulait redonner à la communauté de Saint-Sauveur. »

Une équipe de St-Pierre Roseberry a donc travaillé avec celle de Milieux de vie en santé pour concevoir et réaliser une section du mobilier de bois de l’îlot de fraîcheur. Ils ont créé tables, allée, structure pour l’éclairage et les éléments qui ont été placés sur le parvis de l’église.

La paroisse dit « bravo »

L’Oasis Saint-Malo est la plus vaste des places éphémères réalisées à ce jour par Milieux de vie en santé et sa première « autant à l’ouest, à proximité du parc industriel, un immense îlot de chaleur », souligne le coordonnateur du programme, Cyril Frazao. Les nouveaux aménagements ont permis d’ajouter encore plus de verdure au terrain déjà végétalisé de l’église. Du béton a même été retiré pour ce faire. Le mobilier rend le site plus accessible et convivial, pour que les résidents se l’approprient, s’y reposent, s’y amusent et s’y rencontrent.

Michel Drouin, curé de la paroisse de Sainte-Angèle de Saint-Malo
Crédit photo: Suzie Genest

Visiblement enthousiaste, le curé de la paroisse Sainte-Angèle de Saint-Malo Michel Drouin a félicité l’initiative. Il voit dans l’Oasis Saint-Malo un prolongement de la fonction historique des parvis d’église, où on socialisait et partageait des nouvelles du quartier. Il n’écarte pas la possibilité d’accueillir des activités à l’intérieur du bâtiment religieux. Celui qui admet avoir été « un peu réticent au départ » a été rassuré par les plans réalisés à la suite de l’atelier participatif avec les gens du quartier, dont il était. Le mobilier, concentré sur la partie du terrain près de la rue Saint-Bernard, n’entrave pas la portion du côté du parvis, où se garent véhicules lors de cérémonies entre autres.

À lire aussi : L’inauguration des places éphémères fait la joie des passants.